Databac

methode dissertation

Publié le 19/06/2022

Extrait du document

« Méthode de la dissertation de philosophie. Principes généraux. La dissertation consiste à répondre de manière argumentée et convaincante à une question fermée ( à laquelle on peut répondre oui ou non) portant sur une ou deux notions au programme. ( pour la liste des notions , se référer au programme distribué en début d'année.). Exemple de sujet : «Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ? ». Ce sujet nous servira de fil rouge durant toute cette méthodologie pour mettre en œuvre les consignes préparatoires et rédactionnelles. Le but de l’ exercice est de convaincre le lecteur en maîtrisant l'art antique de la dispute, c'est-à-dire l'art du débat argumenté. Il ne faut donc pas argumenter seulement dans le sens que l’on pense juste, mais préalablement penser contre soi-même, exposer les arguments ( et les défendre) qui vont dans le sens contraire du nôtre. En dépassant ces arguments, en en montrant leurs insuffisances ou leurs limites, nos arguments n’auront que plus de force une fois qu’on les exposera. Il faut ensuite en arriver à une réponse ferme et définitive. Réponse dont la validité dépend de la qualité de l'argumentaire déployé préalablement. Pour ce faire, il faut apprendre et s'exercer à penser contre ses propres opinions. La rédaction de cet exercice repose sur deux moments : un travail préparatoire et un travail de rédaction. I. Le travail préparatoire. Le candidat dispose de 4 heures pour réaliser cet exercice. Il est indispensable que la moitié de ce temps soit consacré à la rédaction d'un brouillon, permettant de cerner les enjeux et de construire l'argumentation, sous peine de se perdre dans un hors-sujet ou un propos décousu. Ce travail préparatoire repose sur trois étapes. A. Problématisation du sujet. Cette étape est essentielle. Comme on vous pose une question fermée, et que, par définition, on peut répondre oui ou non à une telle question, il s'agit de se demander pourquoi la question posée se pose. Pourquoi cette question apporte une multitude de réponses possibles. Application : dans le cadre du sujet « Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ? » »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles