Databac

La Poétique d'Aristote

Publié le 21/06/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : La Poétique d'Aristote. Ce document contient 723 mots soit 4 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Mythologie.

« Traité d'Aristote sur la poésie, avant tout une œuvre philosophique de théorie esthétique. Comme tous les Grecs, Aristote croyait que l'art est essentiellement représentatif. .Dans la Poétique, sa conviction fondamentale est que l'imitation est la base du plaisir qui dérive de toutes les formes d'art, pas seulement la poésie, mais aussi la musique, la danse, la peinture et la sculpture. L'artiste, en soulignant les similitudes, nous offre le plaisir de mieux comprendre les choses. Aristote établit un clivage dans Ja poésie, selon qu'elle imite des personnes supérieures ou inférieures à la situation moyenne de l'humanité (la tragédie représente les personnages bons, la comédie les mauvais) et selon qu'elle est narrative (épopée) ou dramatique. ...»

« .Poétùtu e ( gr . f.e ri po iéJikès, lat Po e­ tica).

Traité d'Aristote* sur.

la poésie, avant tout une œuvre philosophique de théorie esthétique.

ColllJlle.

tous ,!es Grecs, Aris.tote croyait que l'art est es­ sentiellement repr�sentatit'.

.Dans la Poétique, sa conviction fondam.entale est que l'imitation est la base du plaisir qui dérive de toutes les formes d'art, pas .seulement la poésie, mais aussi la musique, la danse, la peinture et la sculpture.

L{artis,te, en soulign _ant les similitude� • .nous offre Je plaisir de roielp( CQmprendre les choses.

· Ar_isiote �tablit .un div.age dans Ja pq:ésie, selon qu'elle imite des per• sonnes supérieur�s ou inférjeures à la situation moyenne de· l'humanité (la tragédie repr.éserite les personnages bons, la_.cpmédie les mauvais) et,sefon qu'elle e_st narrative .(épopée) ou :c4a.

n:1 .atiqu�.

Il r,etrace les @rigines p,iiticu­ here� et Je déveli:>P,pement de _la tra­ gédie* et de la comédie*.

;luit une ima­ Jysè de la tragédie : ses éléments constitutifs sont l'_intfigue, ['imitation �u .

personnage, l'éxpression verbale, l'îmitatipn.

de .J'iptellect, 1� spectacle, et l'é?,ta]es r e dès chansons; .

l'intrigue (partie prééminente de la tragédie} �ô.i. t représënter une _action uniqu_� .

d'.�qe certaine grandeur; Je but du poète est de produire le plaisir chez·Je .spectateur en �l!scitanf à partîr de la représenta­ tiori les émotions de la pitié (pour ·au­ trui) et de la peur {pour �i-m�è).

Platoii avait 'âttaquë Ja · · tragédie ei1 lui reprochant dé· stimuler lès · ériiôtions que hommé bon essaie > (peripaieia) et une reëonnaissanœ{anagnôrisisJ, Dans cette partie, oil trouve une définition remarquable : la poésié est · davantage proche de la plûlôs6phie et plus digne d'attention que l'histoi r e, car elle ex:.

pose des vérités générales .tandis que l'histoire raconte.

des faits pàrtièpli� «ce qu'a faît Alcïoiade et cé qui lui est arrivé».

Suit une partie sur ·1a: défiÎlέ tion des persortiiages, sur Pimagiiiatton poétique et sur la diction: Aristote continue par une discussion de la poésie épique, Iës règles â 1a� quelle elle! 9oit se conformer, e . t � .n. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles