Databac

SPARTAKUS (groupe)

Fraction d'extrême gauche du parti social-démocrate allemand qui, pendant la Première Guerre mondiale, mena l'opposition à la « guerre impérialiste » et dénonça comme une trahison le ralliement des majoritaires du SPD à l'effort national. Les animateurs de cette tendance furent Karl Liebknecht, Rosa Luxemburg, Clara Zetkin et Wilhelm Pieck. En déc. 1915, Liebknecht et dix-neuf autres députés sociaux-démocrates refusèrent les nouveaux crédits militaires demandés par le gouvernement. Le 12 janv. 1916, Liebknecht fut exclu du groupe parlementaire social-démocrate. Le 27 janv. 1916 commença à paraître une série de tracts clandestins portant la signature de « Spartakus », qui devait donner son nom au groupe. Pendant la guerre, les spartakistes n'eurent qu'une influence restreinte, mais ils contribuèrent aux mouvements de grève qui se développèrent en 1916/17 dans divers centres industriels de l'Allemagne, notamment en avr. 1917, à Berlin. En avr. 1917, les spartakistes adhérèrent au nouveau parti social-démocrate de gauche, le parti social-démocrate indépendant d'Allemagne (USPD). Ralliés au bolchevisme après la révolution russe, les spartakistes tentèrent de donner une orientation soviétique à la révolution allemande de nov. 1918, mais ils se heurtèrent aux sociaux-démocrates majoritaires. En déc. 1918, ils fondèrent le parti communiste allemand, mais leurs deux principaux animateurs, K. Liebknecht et R. Luxemburg, furent assassinés à Berlin en janv. 1919.



SPARTAKUS, Ligue, en all. SPARTA-KUSBUND. Nom du groupe de socialistes révolutionnaires allemands qui se sépara, lors de la Première Guerre mondiale, de la social-démocratie ralliée à l'Union sacrée. Ses animateurs furent Karl Liebknecht, Rosa Luxemburg, Franz Mehring et Clara Zetkin. Dès 1915, le Spartakusbund mena une active propagande contre la guerre et participa aux mouvements de grève de 1917. Les spartakistes se séparèrent du Parti social-démocrate en créant le Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne en 1917 (USPD). Cependant, la rupture définitive se fit lors de la révolution de 1918 qui aboutit à l'instauration de la République de Weimar. La ligue Spartakus, devenue en 1918 le Parti communiste allemand rallié à la Troisième Internationale, tenta à Berlin, en janvier 1919, de donner une orientation soviétique à la révolution allemande. L'insurrection fur. écrasée, sur ordre de la social-démocratie majoritaire, par l'armée et les corps francs durant une « semaine sanglante » où Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht furent assassinés. L'échec du spartakisme fut lourd de conséquence en Allemagne, la rupture entre les communistes et le SPD empêchant toute unité d'action contre l'ascension du nazisme.

Liens utiles