Databac

SONDERBUND (guerre du)

Guerre qui opposa sept cantons catholiques suisses au reste de la Confédération en 1847. Par le pacte de 1815, chaque canton avait gardé son autonomie religieuse ; mais les radicaux anticléricaux désiraient l'unification de la Suisse et la constitution d'un gouvernement central. En 1832, le projet de révision du pacte fédéral s'était heurté à la résistance des trois cantons primitifs (catholiques) d'Uri, Schwyz et Unterwald, et avait été rejeté. Les radicaux prirent alors des mesures anticléricales dans les cantons où ils détenaient le gouvernement : en Argovie, qui était un canton mixte, la suppression des couvents fut décidée en 1841, en violation d'un article du pacte de 1815 qui garantissait l'existence des communautés religieuses. Les catholiques de Lucerne répliquèrent en appelant les jésuites et en leur confiant la direction de l'enseignement secondaire (1845) ; la majorité protestante de la Suisse vit dans cet acte une provocation, mais la diète ne pouvait intervenir, puisque les cantons avaient une entière souveraineté dans leurs affaires intérieures. Les radicaux recoururent alors à la force : un corps de volontaires envahit le territoire de Lucerne, mais subit un échec lamentable (mars 1845) ; puis le chef des catholiques lucernois, le paysan Joseph Leu, fut assassiné (juill. 1845). Les cantons catholiques décidèrent alors de s'organiser pour se défendre eux-mêmes : le 11 déc. 1845, une confédération, appelée par leurs adversaires Sonderbund ou « alliance séparée », fut conclue entre les cantons de Lucerne, Uri, Schwyz, Unterwald, Zug, Fribourg et Valais. La majorité de l'opinion publique suisse exigea la dissolution du Sonderbund et l'expulsion des jésuites : la diète, où les radicaux majoritaires étaient assurés des voix de douze cantons, prononça la dissolution du Sonderbund (20 juill. 1847). Les cantons catholiques ayant refusé de se soumettre, les douze cantons majoritaires levèrent une armée de 50 000 hommes, commandés par le général Dufour. L'armée fédérale occupa militairement le canton de Fribourg (10 nov.), puis Lucerne (24 nov.) : en trois semaines, le Sonderbund fut vaincu. À la suite de cette guerre, les jésuites furent partout expulsés et le pacte de 1815 fut remplacé par la Constitution de 1848, qui étendait considérablement les pouvoirs de l'État fédéral.

Liens utiles