Databac

Mémoire de licence en économie: r l’impact direct des exportations de cuivre et de cobalt sur la croissance économique en R.D.Congo de 2001-2015

Publié le 21/06/2022

Extrait du document

« La République Démocratique du Congo est un pays à vocation minière et l’histoire consacre cette affirmation. Avant la période coloniale, une profonde tradition de métallurgie artisanale avait ainsi cours dans différentes régions du bassin du Congo. L’Etat indépendant du Congo et, en suite le Congo Belge engagèrent et développèrent l’exploitation industrielle de ces ressources. Depuis l’indépendance, les gouvernements successifs congolais se sont appuyés sur le secteur minier pour mener leurs politiques économiques et sociales (Bakandeja, 2009)4. Conformément aux rapports annuels de la Banque Centrale du Congo(BCC), nous remarquons que les activités extractives contribuent à grande proportion à la croissance du produit intérieur brut (PIB) soit 49,3% et 18,3% respectivement en 2014 et 20155. D’où les exportations de la RDC portent en majeure partie sur les produits miniers dont quelques-uns contribuent efficacement au PIB. C’est le cas du cuivre et du cobalt. Ainsi, il s’avère nécessaire de nous poser la question suivante :  Quelle est la contribution des exportations de cuivre et du cobalt à la croissance économique de la RDC ? Cette interrogation constitue le pivot de notre étude. 2. HYPOTHESE Partant de la question de la problématique évoquée ci-haut, constatons-nous, la contribution des exportations minières en l’occurrence le cuivre et le cobalt sur la croissance économique en R.D.Congo constituerait un problème économique majeur. Nous vérifierons l’hypothèse selon laquelle les exportations de cuivre et de cobalt seraient une source de croissance économique. En d’autre terme, les exportations de 4 KABWE OMOYI, F., Ressources minières, croissance économique et guerres civiles en R.D. Congo, Université de YAOUNDE II, 2014. 5 BCC, Rapport annuel 2015, p33. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles