Databac

COLUMELLE (Lucius Junius Moderatus Columella)

COLUMELLE (Lucius Junius Moderatus Columella). Écrivain latin. Les renseignements que l'on possède sur la vie de Colu-melle sont rares et d'une authenticité douteuse. Originaire de Gadès (Cadix) et contemporain de Sénèque, Columelle connut la célébrité, à ce qu'il semble, pendant les règnes de Claude et de Néron. Il fut d'abord tribun militaire de la sixième Légion, dite « de Fer » en Syrie, puis, de retour dans la vie civile, il s'établit en Italie où il acheta des terrains et villas dans le Latium et en Étrurie et où il s'adonna entièrement à l'agriculture. C'était en lui une véritable vocation, héritée de son oncle paternel Marcus, « homme aux doctrines claires et agriculteur très expert dans la province de Betique (Andalousie) », qui semble l'avoir incité non seulement à etudier les modèles classiques, grecs et latins, mais aussi à pratiquer lui-même l'économie rurale. Homme d'une haute valeur morale, parlant et écrivant une langue d'une grande pureté, il dépassa les préceptes purement empiriques de l'école de son temps et se montra à la fois technicien et érudit. Son grand traité sur L'Économie rurale en douze livres dans sa forme complète et définitive — il était à l'origine plus court — est le manuel d'agronomie le plus complet et le plus intéressant que l'Antiquité nous ait transmis. Il fut précédé d'une autre oeuvre en plusieurs volumes Contre les Astrologues [Adversus astrologos], dont le médiocre succès qu'il obtint auprès de la postérité s'explique peut-être par le fait que Columelle n'y met point la même conviction que dans son écrit principal, auquel il donna tous ses soins et le meilleur de lui-même. La campagne « lui apparaît comme le grand théâtre de la vie, auquel le créateur du monde a donné une perpétuelle fécondité », et l'agriculture comme une source de bien-être social, d'élévation humaine et de pureté de moeurs. Columelle donna à son style beaucoup de fraîcheur et de force en moralisant a la manière de Virgile, sur la vie et l'art champêtres. Bien qu'il se soit inspiré de la tradition littéraire représentée par Caton, Varron, Hygin et Virgile — en consacrant aux jardins le livre de son Economie rurale, il combla la lacune que Virgile lui-même avait signalée dans les Géorgiques —, il la renouvela par le tour plus décisivement technique qu'il sut donner à ses considérations. C'est pourquoi Columelle a été lu avec tant d'intérêt au cours des siècles jusqu'au Moyen Age et à la Renaissance. Un certain nombre de ses préceptes n'ont pas encore perdu de nos jours toute valeur.

Liens utiles