Databac

CHATTERTON Thomas

CHATTERTON Thomas. Poète anglais. Né le 20 novembre 1752 à Bristol (Grande-Bretagne), mort à Londres le 24 août 1770. L'une des figures les moins connues, mais certainement l'une des plus caractéristiques du début du romantisme anglais. Fils d'un professeur de calligraphie mort avant sa naissance, il fréquenta l'école gratuite de Colston, où il se distingua par une exceptionnelle précocité. A dix ans, il fit paraître ses premiers vers au Bristol Journal; deux ans plus tard il composa — selon les tendances exotiques et moyenâgeuses chères à une époque lasse des artifices raffinés — un recueil de poésies habiles du point de vue technique et justes dans leur ton archaïque, qu'il présenta comme l'oeuvre présumée d'un moine imaginaire du XVe siècle, Thomas Rowley, retrouvée dans l'église gothique de St. Mary Radcliffe de Bristol, dont son oncle était sacristain. Il envoya quelques-unes de ces poésies à Horace Walpole qui commença par les admirer, puis, ayant appris l'âge de l'auteur, les lui renvoya. Le jeune garçon en fut attristé et offensé, et il exprima son amertume dans un poème intitulé Vers à Walpole, mais désormais emporté par une passion invincible et un destin inévitable qui l'apparente aux jeunes esprits du Sturm und Drang, il concentra toute sa vie et toutes ses illusions sur le succès artistique. L'échec de sa tentative pour se faire admettre comme assistant chirurgien à bord d'un navire marchand contribua notablement à sa dernière décision. En 1770, il se rendit à Londres et chercha à se faire connaître, et en même temps à gagner sa vie en collaborant à des journaux et à des revues. Mais, après la mort de l'alderman Beckford qui le protégeait, il ne trouva pas d'éditeurs; réduit à une extrême misère et trop orgueilleux pour emprunter, il s'empoisonna à l'arsenic. Les Poésies de Thomas Rowley publiées après sa mort (en 1777) par le spécialiste du moyen âge Tyrwhit, suscitèrent de vives discussions quant à leur authenticité, mais finalement elles furent reconnues fausses : le langage présente des caractéristiques plus élizabé-thaines que moyenâgeuses, et il évoque plus Spenser que le XVe siècle, les meilleures surtout, dont une est, sans nul doute, la Ballade de la Charité. L'archaïsme de Chatterton annonce ceux de Coleridge et de Keats. Devenu, pour sa mort précoce, un symbole de génie incompris dans une époque imperméable à la poésie, Chatterton a été le héros des générations suivantes; il fut exalté par Wordsworth, Vigny et les Préraphaélites.

Liens utiles