Databac

BRANNER Hans Christian

BRANNER Hans Christian. Romancier danois. Né le 23 juin 1903 à Ordrup, mort le 24 avril 1966 à Copenhague. Fils d'un proviseur, il s'essaya, après le baccalauréat, comme comédien, puis travailla dans une maison d'édition, comme préposé au stock, entre 1923 et 1932. Son premier roman, Jouets parut en 1935 et fut suivi de L'Enfant joue sur la plage [1937]. Le premier, qui décrit les intrigues dans une firme de jouets, se trouve dans la lignée du réalisme des années 30, le deuxième, influencé par la psychanalyse, témoigne de la finesse psychologique de l'auteur, qu'on retrouvera dans les recueils de nouvelles Sous peu, nous serons partis [1939] et Deux minutes de silence [1944] ainsi que dans le roman L'Histoire de Borge [1942], écrit pour la radio et consacré, comme beaucoup de ses nouvelles, au monde de l'enfance. Ses romans majeurs, Le Rêve d'une femme (1941) et surtout Le Cavalier (1949) sont à la fois des études psychologiques et des romans « symboliques » abordant, à travers les conflits individuels, les problèmes sociaux et politiques. C'est ainsi que Le Cavalier peut également être lu comme une parabole de 1'Occu-pation et de la Collaboration, thème qui revient dans le roman Personne ne connaît la nuit [1958] et les pièces de théâtre Frère et soeur [, 1952] et Les Thermopyles [ 1958]. Branner a également publié plusieurs pièces radiophoniques, des essais, dont Promenade le long du fleuve [1956], contenant des éléments autobiographiques, et revint à la nouvelle avec Ariel (1963).

Liens utiles