Databac

SUCCESSION DE POLOGNE (guerre de la, 1733/38)

Guerre européenne qui opposa la France, alliée de l'Espagne, à l'Autriche, à la Saxe et à la Russie. À la mort du roi de Pologne Auguste II (1733), son ancien compétiteur, Stanislas Leszczynski, devenu en 1725 le beau-père de Louis XV, essaya de remonter sur le trône avec l'appui de la France. Il fut élu par la majorité des nobles polonais, mais la minorité désigna le fils d'Auguste II, Auguste III, en faveur duquel l'empereur Charles VI et la Russie intervinrent aussitôt. Le ministre français Fleury dut se résoudre à la guerre, mais il s'efforça de la limiter et de ne pas inquiéter l'Angleterre. Stanislas fut chassé du trône dès 1734, mais la guerre continua encore sur le Rhin et en Italie, pour des raisons qui n'avaient plus rien à voir avec la Pologne. Enfin, le traité de Vienne (1738) procéda à un vaste échange de trônes : Stanislas perdit la Pologne mais reçut la Lorraine (qui devait, à sa mort, revenir à la France) ; François de Lorraine, époux de Marie-Thérèse et gendre de Charles VI, reçut la Toscane, que son ancien souverain, don Carlos, fils de Philippe V d'Espagne, quitta pour aller régner à Naples.

SUCCESSION DE POLOGNE (Guerre de, 1733-1738). Elle eut pour origine la vacance du trône de Pologne à la mort d'Auguste II. L'Autriche et la Russie soutinrent la candidature de son fils Auguste III de Saxe, la France et ses alliés celle de Stanislas Leszczinski (beau-père de Louis XV) élu par la diète de Varsovie. Cette guerre opposa la France, alliée de l'Espagne, de la Sardaigne et de la Bavière, à la Russie, l'Autriche et à la Saxe. Stanislas fut chassé du trône dès 1734 - consécration de la tutelle de la Russie sur la Pologne - mais la guerre continua encore sur le Rhin et en Italie où les Sardes et les Espagnols espéraient acquérir des territoires. Les négociations entreprises dès 1735 par le ministre français Fleury qui ne souhaitait pas inquiéter l'Angleterre aboutirent au traité de Vienne (1738) qui procéda à un vaste échange de trônes. Stanislas renonçait à la couronne polonaise au profit d'Auguste III, mais recevait à titre viager les duchés de Lorraine et de Bar qui devaient, à sa mort, revenir à la France. Don Carlos, fils de Philippe V d'Espagne, obtenait Naples et la Sicile, et François de Lorraine, mari de Marie-Thérèse d'Autriche, la Toscane.

Liens utiles