Databac

TP HGGSP : Autres Génocides ? Les kurdes en Irak

Publié le 19/06/2022

Extrait du document

genocide

« TP HGGSP : Autres Génocides ? Les kurdes en Irak : « Silence on ne massacre que des Kurdes » disait le journaliste Pierre Rehov. Tout d’abord le Kurdistan est une région d’Asie occidentales se trouvant dans quatre pays, en Syrie, en Iran, en Turquie et dans le nord est de l’Irak. Et peuplés majoritairement de kurdes, ils sont le résultat de nombreux mélanges ethnique et culturelle jusqu’à la fin du 20eme siècles, ce sont tous des victimes de terreurs massacre ou expulsions, les kurdes ne sont souvent pas reconnus officiellement par les états, ils ont souvent été sujet a des discriminations voire répression ainsi que des exodes forcés notamment par l’empire ottoman. En Irak les kurdes représentent 17% de la population et se situe surtout dans le nord du pays là où se situe leur région politiquement entièrement autonome. En 1986 à la suite d’une insurrection des kurdes irakiens, le régime de Saddam Hussein alors diriges par Ali Hassan al Majid décide de régler une fois pour toute le problèmes de l’insurrection kurdes, c’est le préludes de la « solution finale » aussi appelé opération Anfal. Le génocide Kurdes dure de 1986 à 1989 et est responsable de la mort de 182 000 civils Kurdes et une destruction de prêts de 2000 villages de la région d’après le tribunal spécial Irakiens en 2006. Cela s’explique notamment par l’utilisation d’armes chimiques notamment sur la ville d’Halabja en 1988 qui fera entre 3500 et 5000 morts civils. Par suite de ce génocides-là sous commissions des droits de l’hommes des nations unis estima qu’il n’était pas nécessaire de condamner le régimes Bass pour ces agissements, La France ne condamnant à l’époque que l’utilisation d’armes chimiques, et les états unis opposés a toutes sanctions contre son alliés »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles