Databac

L'écart entre hommes et femmes

Publié le 10/11/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : L'écart entre hommes et femmes. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Psychologie.

« Il existe une inégalité flagrante qu’on le veuille ou pas entre les hommes et les femmes dans plusieurs aspects de la société tels que le travail, l’éducation, les droits, etc. Mais aujourd’hui, on va se concentrer davantage sur un aspect un peu plus privé qui est la sexualité. On ne va pas se le cacher, les femmes jouissent moins souvent que leurs partenaires masculins. Cela est la cause de la suppression constante de la libération sexuelle de la femme. Sans elle, les femmes ne peuvent pas exprimer leurs besoins et désirs afin de combler le besoin sexuel, aussi présent dans les deux genres. Elle apparaît sous diverses formes comme les idéologies patriarcales sur la femme (elle doit être passive), l’oubli d’un organe très important, le clitoris, qui mène à l’orgasme et le manque de tact lors des préliminaires. C’est les trois sujets que je vais aborder. Premièrement, nous vivons dans une société ou nos rôles en tant que femme ou qu’homme sont déjà prédéfinis dès notre naissance. Par exemple, nous vivons selon le principe que l’homme est le chasseur et la femme une proie. On se conforme donc à suivre un scénario en particulier qui est la dynamique active-passive. L’homme mène et la femme subit, avec peu ou pas du tout d’alternance. On s’attend donc à que la femme soit complètement neutre, passive, puisque c’est mal vu si une femme vit sa sexualité pleinement. Ainsi, elle ne peut s’exprimer pour dire ce qu’elle aime, ce qu’elle n’aime pas, ce qu’elle voudrait essayer. En gros, ses désirs et besoins en termes de sexualité. Cela crée un réel conflit lors des relations sexuelles entre deux individus hétérosexuels. Comme c’est le chasseur qui mène, la proie doit se soumettre au rythme imposé et, par conséquent, ne profite pas du moment où elle aurait pu atteindre un niveau maximal de jouissance. En effet, selon des statistiques 95% des hommes atteignent l’orgasme tandis que seulement 65% des femmes y arrivent. Cette dynamique n’est donc profitable que pour une seule personne. Deuxièmement, ce n’est pas un secret que l’anatomie sexuelle féminine femme n’a toujours pas été démystifié. En effet, on accorde beaucoup trop d’importance à la pénétration vaginale et non à la stimulation de clitoris, même si la majorité des femmes sont clitoridiennes et n’atteignent l’orgasme que par cette voie. En effet, cela est dû au fait que c’est le seul organe dédié uniquement au plaisir, car il contient des milliers de nerfs ce qui le rend très réceptif au stimulus par sexe oral, par le toucher et même par des jouets sexuels. Notre tendance à l’oublier provient du fait qu’il a été découvert, oublié, puis redécouvert plusieurs fois. La découverte définitive de l’anatomie complète de celui-ci s’est faite en 1998. Le clitoris est également »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles