Databac

ORGANISATION DES PAYS EXPORTATEURS DE PÉTROLE

Créé à l'initiative du Venezuela en 1960, avec l'Iran, l'Irak, l'Arabie Saoudite et le Koweït, cet organisme s'est adjoint le Qatar (1961), la Libye, l'Indonésie (1962), les Émirats arabes unis (1967), l'Algérie (1969), le Nigeria (1971), l'Équateur (1973) et le Gabon (1975). L'Équateur a quitté l'OPEP en 1992, le Gabon en 1996. De 1973 à 1981, l'OPEP obtenait une hausse continue des prix du pétrole grâce à son contrôle du marché. Cette position s'est effritée depuis l'exploitation des gisements de la mer du Nord. Son contrôle ne s'exerçait plus, en 1984, que sur la moitié de la production mondiale (mais sur les deux tiers des réserves). Une part importante de ces « pétrodollars » a été réinvestie dans les circuits économiques des pays occidentaux. La mévente persistante du pétrole contraignait à une réduction de la production, afin de ne pas accentuer la baisse des prix du brut amorcée depuis 1982. L'OPEP, qui ne contrôlait plus que 40 % de la production mondiale de pétrole au milieu des années 1990, n'était plus en mesure d'imposer ses décisions au marché comme elle avait pu le faire dans les années 1970. Divisée sur la politique pétrolière à suivre et après avoir choisi, en 1985, d'augmenter sa production, ce qui avait fait baisser les cours, l'organisation décida de réduire sa production de 10 % en 1990. L'Irak, en provoquant la seconde guerre du golfe (v.), a fait repartir les prix à la hausse. L'embargo frappant ce pays et l'excluant de fait du marché a bénéficié surtout, à partir de 1991, à son rival saoudien. En 1996, un assouplissement de l'embargo contre l'Irak décidé par l'ONU a permis à ce pays d'écouler une partie de sa production pétrolière sur le marché international. En mai 1999, un redressement inattendu du cours du pétrole (il tripla en un an) fut provoqué par la reprise de la demande, principalement en Asie, et par le rééquilibrage du marché après la décision des pays de l'OPEP de réduire leur production. En mars 2000, neuf des onze membres de l'OPEP décidèrent d'augmenter modérément leur production afin d'enrayer cette hausse qui avait permis à l'organisation de réaffirmer son influence sur l'économie mondiale.

Liens utiles