Databac

DIOGÈNE LE CYNIQUE

DIOGÈNE LE CYNIQUE. Philosophe grec (413-327 av. J.-C.), célèbre par son esprit caustique, son mépris des honneurs et des richesses ; vivait dans un tonneau, allait pieds nus, etc. ; voyant un enfant boire dans le creux de sa main, il jeta son écuelle, qu’il découvrait alors être encore superflue ; un jour, on le rencontra en plein midi dans Athènes, une lanterne allumée à la main : « Je cherche un homme », disait-il ; fut considéré comme le modèle du sage par Épictète.

Diogène le Cynique Philosophe grec (413-327 avant J.-C.). • Sorte de « Socrate devenu fou » (Platon), Diogène est resté dans les mémoires comme le champion de la provocation. • Méprisant souverainement les usages et les conventions (il faisait l’amour en public), il revendique une indépendance absolue, tant à l’égard du pouvoir qu’à l’égard des biens illusoires que poursuivent sans relâche ses semblables. • À travers la quête obstinée d’un « homme » enfin digne de ce nom, Diogène condamne l’hypocrisie d’une morale formaliste qui tolère le mensonge et le compromis. C’est seulement dans l’ascèse et le renoncement que l’on peut mener une vie conforme à la nature.

Liens utiles