Databac

COMPAGNI Dino

COMPAGNI Dino. Historien italien. Né à Florence, vers 1255, mort le 26 février 1324. Descendant d'une famille guelfe, il s'inscrivit en 1280 à l'Arte della seta dont il fut consul six fois de 1282 à 1299. Partisan de Giano della Bella, il collabora en 1293 à la réforme et à l'instauration des mesures démocratiques prises par la Commune de Florence, après avoir été, en 1289, prieur pendant la guerre d'Arezzo qui aboutit à la bataille de Campal-dino. En 1293, après avoir repris sa charge de Gonfalonier de Justice, il conclut un traité de paix entre Florence et Pise, traité qui ajouta au prestige dont jouissait déjà sa ville natale. En 1295, Giano della Bella fut chassé de Florence et Compagni eut à se défendre dans un procès. Acquitté, il chercha par tous les moyens à réconcilier les Blancs et les Noirs, et s'opposa ouvertement à l'ingérence de Boniface VIII dans les affaires de Florence. En tant que prieur, il fit partie de la municipalité de Florence (octobre 1301), municipalité qui exerçait ses fonctions lorsqu'on novembre Charles de Valois occupa Florence et lorsque les Noirs prirent le pouvoir. Bien qu'il n'eût point appartenu à la faction des Blancs, il fut menacé d'exil (probablement parce qu'il avait résisté au Pape). Il eut toutefois gain de cause en invoquant une loi selon laquelle les prieurs qui étaient au pouvoir depuis moins d'un an n'étaient pas responsables. A partir de ce moment, il se retira des affaires publiques et vécut jusqu'à sa mort dans la solitude. Il ne participa même plus aux manifestations de l'Arte della seta. Mais il compila une Chronique qu'il avait conçue et écrite de 1310 à 1312. On lui attribue aussi un bref poème, L'Intelligence, qui date peut-être de 1302. Mais rien ne permet d'acquérir là-dessus une certitude.

Liens utiles