Databac

CLEMENTI Muzio

CLEMENTI Muzio. Musicien italien. Né à Rome en 1752 (probablement le 24 janvier), mort le 10 mars 1832 à Eves-ham, dans le Worcestershire (Angleterre). Il est l'un des chefs de l'école moderne du piano. Dès l'âge de dix ans, Clementi était organiste dans une église : c'est alors que l'écrivain anglais Peter Beckford, frappé par son talent, l'emmena dans sa propriété du Dorsetshire où, durant sept années, il put se perfectionner et composa ses premières Sonates pour piano. Il se rendit ensuite à Londres, donna en 1775 son premier concert public et, quelques années plus tard, fut nommé maître de clavecin au théâtre italien de cette ville. A partir de 1780, Clementi conquit rapidement, comme pianiste, un grand renom en Europe. Il se fit connaître en Allemagne, en France, en Suisse et, à plusieurs reprises, à Vienne, où il aurait rencontré Haydn, et vit Mozart qui l'accueillit sans bienveillance. Quant à Beethoven, Clementi, devenu entre-temps éditeur, signa avec lui un contrat pour les publications de ses oeuvres. Il avait, en effet, fondé à Londres une maison d'éditions musicales et une fabrique de pianos. Il fut le maître de presque tous les professeurs de piano de son temps, notamment Cramer, Czerny et Field. Résidant à Londres, Clementi y dirigea des concerts symphoniques et donna carrière à son inspiration de compositeur, principalement dans les Etudes, en particulier dans le recueil Gradus ad Parnassum et dans les Sonates dont une des plus importantes est Didon abandonnée (1831) dédiée à Cherubini. Il ne revint qu'occasionnellement en Italie, continua longtemps de mener à Londres une vie très active, puis se retira dans sa propriété d'Evesham ou il s'éteignit, octogénaire.

Liens utiles