Databac

CHRESTIEN Florent

CHRESTIEN Florent. Né à Orléans le 26 janvier 1541, mort à Vendôme le 30 octobre 1596. Fils d'un médecin de François Ier et de Henri II, il fut initié de bonne heure aux études classiques et ses contemporains reconnaissent qu'il écrivait un grec et un latin dignes des anciens; on suppose qu'il fit également sa médecine sans que ce soit absolument prouvé. Zélé calviniste, on le choisit comme précepteur du futur Henri IV dont il serait devenu, plus tard, le bibliothécaire (ce qui expliquerait sa présence à Vendôme et son « rachat » aux Ligueurs par son royal élève). Avant de se joindre aux auteurs de la Satire Ménippée, il avait déjà donné des preuves brillantes de sa verve satirique, d'abord aux dépens de Ronsard (Poésies, 1564), puis de Pibrac (apologiste de la Saint-Barthélemy). Dans le célèbre pamphlet contre la Ligue, on lui attribue généralement la Harangue du Cardinal de Pelvé (maison de Lorraine) en jargon mi-français mi-latin. Son oeuvre d'humaniste est également remarquable, en particulier ses traductions des classiques grecs en vers latins.

Liens utiles