Databac

CASSIEN Jean

CASSIEN Jean. Écrivain latin. Né en 360, peut-être dans l'actuelle Dobroudja, mort à Marseille vers 435. Il fut le premier grand organisateur du monachisme occidental. Un autre oriental, saint Athanase, disciple et biographe de saint Antoine, l'avait précédé de presque un siècle (335-337) dans la mission de répandre la passion de l'ascétisme, en Gaule, précisément à Trêves. Les parents de Cassien, riches, lui avaient donné les bases d'une bonne formation classique, et, très jeune encore, on l'admit dans un monastère de Bethléem. Ensuite, atttiré par la renommée des nouvelles communautés égyptiennes, il émigra en Thébaïde (385); de là, il passa à Constantinople où, vers 404, saint Jean Chrysostome le fit diacre. Après l'exil de Chrysostome (405), il se rendit à Rome pour défendre l'oeuvre de ce dernier. Ses traces réapparaissent inopinément dix ans plus tard (415) à Marseille, où on le retrouve prêtre et fondateur du célèbre monastère de Saint-Victor. C'est aux vingt dernières années de sa vie que remonte toute l'activité littéraire de Cassien dont les textes nous sont restés. A l'exception du De Incarnatione Domini contra Nestorium (430 prob.), ses oeuvres sont consacrées à la diffusion et à l'organisation du monachisme en Occident. Son idéal ascétique est surtout expliqué dans les vingt-quatre livres des Conférences, qu'il écrivit en trois fois, entre 420 et 429, et qui rapportent ses entretiens spirituels avec les moines d'Egypte. Les douze livres des Institutions monastiques (vers 426) traitent au contraire des institutions monastiques de l'Orient.

Liens utiles