Databac

CARNOT Sadi Nicolas Léonard

CARNOT Sadi Nicolas Léonard. Savant français. Né à Paris le 1er juin 1796, mort dans cette même ville le 24 août 1832. Fils aîné du « Grand Carnot », il entra à l'Ecole Polytechnique, et prit part à la défense de Paris, sous les murs de la cité, en 1814. Après l'Ecole d'Application de Metz, il entra dans l'armée où il resta le temps de devenir capitaine, puis donna sa démission pour se consacrer complètement aux sciences. S'étant attaché à l'étude des phénomènes mécaniques de la chaleur, il publia, en 1824, ses Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance, qui lui valurent une réputation de grand savant dans toute l'Europe, spécialement en Grande-Bretagne où il fut considéré comme l'un des fondateurs de la thermodynamique. En France, au contraire, son mérite ne fut reconnu que beaucoup plus tard, après sa mort, survenue au cours d'une épidémie de choléra. ASSASSINAT DE SADI CARNOT • 24 juin 1894 Ce petit-fils de Lazare Carnot (« le Grand Carnot») est élu président de la République le 3 décembre 1887 (deux jours après la démission de Jules Grévy). Lors d’un voyage officiel à Lyon, il est poignardé par un anarchiste italien, Santé Jeronimo Caserio. Lejeune homme, immédiatement arrêté, sera jugé, condamné à mort et exécuté. Cet attentat, survenu après l’arrestation mouvementée de Ravachol boulevard Magenta et son exécution (1892), puis la bombe déposée par Vaillant au palais Bourbon, dans la salle des séances (9 décembre 1893), et celle lancée par Émile Henry au café Terminus de la gare Saint-Lazare (12 février 1894), frappe vivement une opinion publique par ailleurs désorientée et indignée par des scandales en tous genres et des crises à répétition.

Liens utiles