Databac

CARAGIALE Ion Luca

CARAGIALE Ion Luca. Ecrivain roumain. Né à Haimanale (Roumanie) le 29 janvier 1852, mort à Berlin le 9 juin 1912. Fils et neveu de chefs de compagnies théâtrales, il fréquenta, à Ploesti, les premières classes de lycée, mais suivant son instinct, il abandonna rapidement les salles de cours pour la scène. En 1871, on le rencontra à Bucarest comme souffleur, dans la troupe de son oncle Iorgu. L'activité littéraire de ce courageux autodidacte, aussi subtil et prompt à l'observation que lent et patient pour l'élaboration de ses intrigues et la formation expressive des caractères de ses personnages, se manifesta très tôt. En 1874, il donna des vers satiriques à la Revue contemporaine; ensuite, avec Damé, il fonda le journal Natiunea, et la même année (1877) commença de collaborer au Timpul, où il se trouvera aux côtés de Slavici et d'Emi-nescu — vouant à ce dernier une admiration sans réserve. Sa carrière d'auteur dramatique débute en 1875 par un drame : Rome invaincue; les autres ouvrages se succédèrent à une cadence rapide : Une nuit orageuse, Monsieur Léonidas et la Réaction, Une lettre perdue, La Calomnie et Le Cierge pascal, attestent la puissance tragique de leur auteur. Dramaturge, journaliste, Caragiale l'autodidacte se vit refuser par deux fois l'entrée à l'Académie, qui s'obstinait à trouver des intentions immorales dans ses pièces. Pourtant, il ne faisait que poursuivre, mais avec bien plus d'art, le but éducatif d'Alecsandri, portant à la scène la critique d'une société qui, ayant adopté des formes modernes — le libéralisme occidental par exemple — sans en avoir assimilé l'esprit, présentait, par ce fait même, quelque chose de caricatural. Repoussé par l'Académie, en lutte continuelle avec l'Hasdeu, accusé, sans fondement, de plagiat pour La Calomnie (1904), et après une tentative infructueuse dans le commerce (il avait ouvert une brasserie à Bucarest et un restaurant à Buzau), il partit s'installer à Berlin. Devant le succès croissant de son art auprès du public, en 1906, Bucarest voulut enfin l'honorer, mais il refusa toute distinction, et ce fut à Berlin qu'il mourut. ROSETTA DEL CONTE. ? « La principale originalité de Caragiale est que tous ses personnages sont des imbéciles... L'écart qu'il y a entre un langage aussi obscur qu 'élevé et la ruse mesquine des personnages, leur politesse cérémonieuse et leur malhonnêteté foncière... font que finalement ce théâtre, allant au-delà du naturalisme, devient absurdement fantastique. » Eugène Ionesco.

Liens utiles