Databac

CAMPBELL William Wallace

CAMPBELL William Wallace. Astronome nord-américain. Né dans le comté de Hancock (Ohio, U. S. A.), en 1862, mort à San-Françisco (Californie), le 14 juin 1938. Il était professeur de mathématiques et d'astronomie pratique lorsque ses travaux le firent remarquer. On lui proposa le poste d'assistant-astronome à l'observatoire de Lick en Californie, observatoire dont il devait en 1900 devenir le directeur. Il fut également Président de l'Université des Sciences. Véritable pionnier quant à la détermination de la vitesse radiale, il construisit un spectrographe adapté au réflecteur de 90 cm d'ouverture de l'observatoire de Lick, et mena à bien un vaste programme de mesures de vitesse radiale de toutes les étoiles les plus lumineuses, étendu également à l'hémisphère austral grâce à la station créée tout exprès sur le Cerro San Cristobal au Chili. On lui doit en outre la découverte d'un grand nombre de systèmes d 'étoiles binaires, et des études sur les spectres de la nébuleuse d'Orion, des nébuleuses planétaires, de Mars, et sur l'atmosphère solaire à l'occasion des éclipses totales du soleil. C'est à la suite de ces derniers travaux qu'il eut l'idée de construire un dispositif spécial grâce auquel il obtint, au cours d'éclipses totales, de remarquables photographies de la chromosphère, aux moments qui précèdent et suivent immédiatement la totalité de l'éclipse. Au cours de celle qui eut lieu en Australie en 1922, Campbell et ses collaborateurs, à l'aide d'instruments photographiques variés construits dans ce but, prouvèrent l'existence de « l'effet Einstein » (déplacement de la lumière des étoiles quand elles passent à proximité de la masse de gravitation du soleil.) Ces résultats confirmèrent ceux qu'avaient obtenus des astronomes anglais à l'occasion d'une éclipse précédente, et demeurent encore aujourd'hui parmi les meilleurs qui existent dans ce domaine. L'exposé des recherches de Campbell et des méthodes qu'il employa pour déterminer la vitesse radiale des étoiles, leurs mouvements en général et celui du système solaire parmi les étoiles, fait l'objet de son traité sur les Mouvements Stellaires.

Liens utiles