Databac

BORELLI Giovanni Alfonso

BORELLI Giovanni Alfonso. Physiologiste italien. Né à Naples le 28 janvier 1608, mort à Rome le 31 décembre 1679. A Rome, où il suivit son père, il fut l'élève de Castelli et le condisciple de Torricelli; il devint un des plus célèbres représentants de l'école de Galilée. A Florence, cette orientation scientifique et la vivacité de son intelligence lui valurent l'estime et la protection des Médicis, une chaire de mathématiques à l'Université de Pise en 1656 — il avait la même charge à celle de Messine depuis 1649 — et, dès la fondation en 1657 de l'Academia del Cimen-to jusqu'à la fin de celle-ci dix ans plus tard, sa brillante mais batailleuse participation à cette assemblée. De retour à Messine, et compromis dans une révolte antiespagnole, il se réfugia à Rome en 1674 et y mourut dans la misère en 1679. Parmi ses travaux : Sur la force de percussion, publié à Bologne en 1667; Du mouvement de la comète ayant apparu en décembre 1664 [1664] étude publiée en 1665, sous le pseudonyme de Pier Maria Mutoli et dans laquelle on trouve pour la première fois l'hypothèse de l'orbite parabolique des comètes; Theorica mediceorum planetarum ex causis physicis deducta, étude, que Newton cita, sur le mouvement des satellites de Jupiter; Du mouvement des animaux qui, inachevé, fut publié à titre posthume. On doit aussi à Borelli l'invention de l'héliostat.

Liens utiles