Databac

BAISER

Dans l'Ancien Testament, le baiser est une marque de respect dont il faut cependant se méfier car les embrassements d'un ennemi sont trompeurs (proverbes 27, 6). Dans le second livre de Samuel (chapitre 20,9), Joab fait semblant d’embrasser Amasa mais en profite pour le transpercer de son épée. Selon le Psaume 72, le pire avilissement est de baiser les pieds de quelqu'un, mais cette humiliation, lorsqu'elle est volontaire, telle la pécheresse baisant et oignant les pieds de Jésus (luc 7,38) apporte le pardon des péchés. Dans le christianisme, le baiser le plus souvent cité est celui de Judas, avant le baiser fraternel préconisé par l'apôtre Paul, qui symbolise l'union, tant sur le plan physique que sur le plan spirituel (frères dans la foi). Cet acte, fréquent dans de nombreux rituels, symbolise l'appartenance d'un individu à une communauté.

Liens utiles