Databac

SINANTHROPE

Nom donné aux premiers Homo erectus découverts en Chine à partir de 1921. Les Sinanthropes, également appelés « hommes de Pékin », ont été extraits de la grotte de Chou-k'ou-tien (ou Chou-k'ou-tien), dans le N.-O. de la Chine. C'est en 1927, alors qu'ils n'étaient encore connus que par trois dents, que ces fossiles reçurent de Davidson Black, un anatomiste canadien, le nom de Sinanthropus pekinensis, nom d'espèce aujourd'hui désuet. Peu après, en 1928 et 1929, on découvrit les premiers fragments de crâne et la première calotte crânienne. Des fouilles méthodiques furent poursuivies par P. Teilhard de Chardin, W. C. Pei et C. Young qui mirent au jour les restes de plus d'une quarantaine d'individus, hommes, femmes et enfants (ces fossiles ont tous disparu au cours de la Seconde Guerre mondiale). En 1939, F. Weidenreich et G. von Koenigswald regroupèrent les Sinanthropes et les Pithécanthropes (v.), très similaires par leur morphologie, dans une seule et même espèce, Homo erectus. Les dépôts de Chou-k'ou-tien, datés entre 500 000 ans et 240 000 ans, ne sont pas les plus anciens. On a découvert, entre 1985 et 1988, dans la grotte de Longgupo, dans le S. de la Chine, une mandibule avec une seule dent et de possibles outils datés de 1,9 million d'années. Bien que les découvreurs aient attribué ce fossile au genre Homo, son statut humain reste contesté. D'autres sites, plus récents (Pléistocène moyen), ont également fourni des dents et des outils (Lantian, Yuanmou). Les Sinanthropes sont aujourd'hui considérés comme des Homo erectus archaïques. Leur capacité crânienne est proche de 1 000 cm3 ; certains spécialistes estiment, d'après l'étude anatomique de la boîte crânienne, et d'après la reconstitution du larynx, qu'ils utilisaient un langage articulé ; ils côtoyaient le plus grand des singes, le gigantopithèque ; ils connaissaient l'usage du feu, la cuisson de la viande, et leurs vestiges sont associés à une industrie de choppers (outils façonnés par l'enlèvement d'éclats sur une seule face d'un galet).

SINANTHROPE. Nom donné à un fossile d'homme préhistorique découvert en 1921 au sud-ouest de Pékin (d'où son autre nom « Homme de Pékin »). Il vécut vers 500 000 ans av. J.-C. à l'époque du paléolithique inférieur. D'autres fouilles, entreprises plus tard, mirent au jour les restes d'une quarantaine d'individus de cette espèce, mais ils ont tous disparu pendant la Seconde Guerre mondiale. Le sinanthrope qui appartient à l'espèce Homo erectus (homme qui se tient debout) fut très proche du pithécanthrope. De petite taille (entre 1,55 et 1,60 m), il avait une capacité crânienne d'environ 1 075 cm3. Il se servait d'outils en pierre, connaissait l'usage du feu et utilisait un langage articulé. Voir Atlanthrope, Australopithèque, Paléontologie.

Liens utiles