Databac

SÈVRES (traité de, 10 août 1920)

Traité signé au lendemain de la Première Guerre mondiale entre les Alliés et la Turquie, alliée de l'Allemagne. Il attribuait à la Grèce la Thrace, les îles d'Imbros et de Ténédos, Smyrne et une grande partie des provinces égéennes de la Turquie ; la Syrie, la Mésopotamie, l'Arabie et l'Arménie étaient détachées de la Turquie, les Détroits démilitarisés, ouverts à la navigation et placés sous la surveillance d'une commission des Détroits ; un Kurdistan autonome devait être créé ; la possession du Dodécanèse et notamment de Rhodes était confirmée à l'Italie ; les capitulations étaient rétablies et aggravées. Voir TURQUIE. La fin de l'Empire ottoman (1878/1923). SÈVRES (Traité de, 10 août 1920). Traité signé à Sèvres (près de Paris) entre les Alliés et l'Empire ottoman, après la Première Guerre mondiale. Il consacrait le démembrement de l'Empire ottoman qui perdait toutes ses possessions européennes (sauf la région de Constantinople) et toutes ses provinces du Proche-Orient. Elle cédait même des territoires turcs comme la Thrace orientale et la région de Smyrne, données à la Grèce. Ce traité déclencha la révolte de Mustafa Kemal, fédérateur du nationalisme turc, qui, après une guerre victorieuse contre la Grèce, obtint le remplacement de ce traité par celui de Lausanne (1923). Le traité de Sèvres avait aussi promis aux Kurdes la constitution d'un Etat souverain. Répartis principalement entre la Turquie, l'Iran, l'Irak et la Syrie, ils en sont toujours aujourd'hui dépourvus. Voir Paris (Conférence de), Versailles (Traité de).

Liens utiles