Databac

RUYTER Michael Adriaanszoon de

Amiral néerlandais. De famille pauvre, il fut mousse à l'âge de onze ans. Capitaine en 1635, il reçut le commandement d'une escadre dans la première guerre contre l'Angleterre (1652/54). Envoyé ensuite au secours du Danemark, il battit à deux reprises la flotte suédoise (1659) et fut anobli par le roi de Danemark. Dans la deuxième guerre anglo-hollandaise (1665/67), il vainquit Monk et le Prince Rupert au large de Dunkerque (1er/4 juin 1666) ; l'année suivante, il remonta la Tamise, semant la panique à Londres (juin 1667). Le 28 mai 1672, à Solebay, il battit encore la flotte franco-anglaise. Ruyter passa en Méditerranée à la fin de 1675 pour se porter à l'aide des Espagnols. Il livra bataille à Duquesne au large d'Augusta, fut vaincu et mortellement blessé (22 avr. 1676) ; il expira une semaine plus tard à Syracuse.

Ruyter, Michel-Adrianszoon de (Flessingue 1607 - Syracuse, Sicile, 1676); célèbre marin et amiral hollandais.

A onze ans, il s’embarque comme mousse, et grâce à ses remarquables talents de marin, il parvient, dès l’âge de trente ans, à devenir capitaine d’un navire corsaire de Flessingue, sa ville natale. Ensuite, il part jusqu’en 1640 comme capitaine de la marine marchande pour les Indes occidentales, le Brésil et le Groenland. En 1641, il est chargé en tant que contre-amiral hollandais du commandement d’une expédition maritime contre l’Espagne. Dans la première guerre mari- time contre l’Angleterre (1652-1654), il commande une escadre de trente navires de guerre sous les ordres de l’amiral Martin van Tromp. En 1659, il intervient en faveur du Danemark en Baltique, dans la guerre contre la Suède. Lors de la seconde guerre maritime anglo-hollandaise (1665-1667), devenu commandant en chef de la flotte hollandaise, il parvient à vaincre dans la Manche Monck et le prince Rupert au cours d’un combat naval de quatre jours (11-14 juin 1666). C’est l’un des combats les plus longs et les plus acharnés de l’histoire des guerres maritimes. L’année suivante, il avance jusqu’à l’embouchure de la Tamise et incendie la flotte anglaise qui se trouve dans la Medway devant Chatham (juin 1667). Il contribue ainsi de manière déterminante à la conclusion rapide de la paix de Breda (1667). Lorsque les Pays-Bas en 1672 sont en guerre à la fois contre l’Angleterre et contre la France, R. empêche par ses victoires sur la flotte anglo-française un débarquement anglais (victoires de Solebay en 1672 et de Kamperduin près de Texel en 1673). En 1675-1676, il combat en Méditerranée contre les Français. Après avoir été blessé à Augusta, il meurt le 29 avril 1676 devant Syracuse. Surnommé la « Terreur du grand Océan », il est inhumé avec des honneurs princiers en 1677 dans la Nieuwe Kerk d’Amsterdam. Brillant amiral et instructeur, il a participé à quarante batailles navales et développé de manière décisive la technique du combat naval en ligne de file.

Liens utiles