Databac

fescennins, vers

fescennins, vers (versus fescennini). En latin, l'une des plus anciennes catégories de poésie italienne, chansons obscènes, ou dialogues en vers improvisés, produits pour se divertir lors des fêtes, et également chantés aux mariages; ils étaient de la même nature que les chansons grossières chantées par les soldats lors des triomphes, et on employait souvent en général ce terme pour des vers orduriers. Tite-Live et Horace estimaient que les vers fescennins constituaient une forme grossière de réparties métriques échangées impromptues entre des paysans, et l'origine du drame italien, peut-être selon le modèle de la théorie aristotélicienne de l'origine du drame en Grèce . Les Anciens faisaient dériver le nom soit de Fescennium, ville d'Étrurie (sans lien bien évident) soit de fascinum (« enchantement », « mauvais œil ») dont les chants, comme l'emblème phallique porté par les enfants (appelé également fascinum) étaient censés les protéger.