Databac

faisceaux

faisceaux. «Faisceaux de baguettes» maintenues ensemble au moyen de courroies rouges, et portées sur l'épaule par des licteurs devant les magistrats importants de Rome, comme symbole de leur pouvoir. Cette pratique paraît être d'origine étrusque. Sous les rois, à l'intérieur de chaque faisceau, il y avait une hache, qui symbolisait le droit du roi de fouetter et d'exécuter, mais, à partir du début de la République et par la suite, seuls les dictateurs eurent droit à des haches à Rome ; les autres magistrats conservèrent la hache lorsqu'ils étaient hors de Rome et à la tête d'une armée. Lorsqu'il s'agissait d'un général qui avait gagné une victoire et avait reçu de ses soldats le titre d'imperator, ses fasces étaient toujours couronnés de lauriers. C'est de l'équivalent latin fascio que le parti fasciste italien a tiré son nom, avec comme symbole, les fasces.

FAISCEAUX ITALIENS DE COMBAT. Nom donné à l'organisation nationaliste et paramilitaire créée par Mussolini en 1919. L'appellation rappelait les faisceaux consulaires de la Rome antique. Voir Chemises noires, Fascio, Fascisme, Licteur.

FASCIO en fr. Faisceau. Avant le fascisme et les Faisceaux italiens de combat de Mussolini, divers mouvements politiques et syndicaux italiens choisirent ce nom qui évoquait le faisceau de la Rome antique, symbole de l'union des forces de la cité et attribut des magistrats.

Liens utiles