Databac

DIFFÉRENCE

DIFFÉRENCE, n.f. ♦ 1° Différence spécifique. Propriété essentielle qui distingue une espèce d’une autre espèce du même genre. Ex. : L’homme est un animal (genre) raisonnable (différence spécifique). ♦ 2° Méthode de différence. La seconde des quatre méthodes expérimentales selon Stuart Mill : « Si un cas où le phénomène se produit et un cas où il ne se produit pas ont toutes leurs circonstances communes sauf une, cette circonstance ne se rencontrant que dans le premier : la circonstance unique par laquelle les deux cas diffèrent est l’effet, ou la ca

DIFFÉRENCE

Relation d’altérité entre des choses ou des concepts qui ont des ressemblances. Aristote la fait intervenir dans sa théorie de la définition pour distinguer une espèce des autres à l’intérieur d’un même genre : c’est la différence spécifique. John Stuart Mill nomme méthode de différence la seconde des méthodes d’induction : s’il n’existe entre le cas où un phénomène se produit et celui où il ne se produit pas qu’une seule circonstance différente, celle-ci « est l’effet, ou la cause, ou une partie indispensable de la cause du phénomène » (Système de logique).

♦ Repensée par certains philosophes depuis Heidegger, la différence est comprise comme une qualité intrinsèque, propre à une singularité en tant que telle. Elle serait ainsi ontologique (Heidegger), séparant l’être de l’étant - et son oubli marquerait toute l’histoire de la métaphysique occidentale, qui n’a pas su tenir compte de cet écart et a ainsi transformé l’ontologie en ontique.

♦ D’un point de vue social, la différence revendiquée prétend s’opposer à l’uniformisation totalitaire. Mais, lorsque le respect dû à la différence entre les hommes se transforme en revendication d’un « droit à la différence », il est à crainte qu’apparaissent des effets pervers. La communauté sociale suppose en effet une égalité entre tous, que la différence conçue comme possibilité de se distinguer des autres risque de mettre en cause. Dès lors, le « droit à la différence », s’il aboutit à réclamer des droits particuliers (comme par exemple aux États-Unis avec le « politiquement correct », pour répondre aux demandes de minorités, ethniques ou sexuelles), peut introduire dans le corps politique des réactions d’hostilité ou de rejet : dans cette optique, certaines formes de racisme proviendraient d’une crainte de l’indifférenciation ou d’un privilège indûment accordé à certains, plutôt que d’un rejet de la différence.

use, ou une partie indispensable de la cause du phénomène. »

 

Liens utiles