Databac

COLLETT Camilla

COLLETT Camilla. Romancière norvégienne. Née le 23 janvier 1813 à Kristiansand, sur le Skager-Rak, morte le 7 mars 1895 à Oslo. Jeune fille d'une grande beauté, soeur de l'écrivain Henrik Wergeland, elle tombe à dix-sept ans amoureuse du rival littéraire de celui-ci, Welhaven : c'est le début d'une passion dramatique, Camilla Collett se trouvant prise entre l'opposition farouche de sa famille d'une part et, d'autre part, les réticences de Welhaven lui-même. Ayant finalement renoncé à cet amour impossible vers 1835, Camilla Collett accepte pour fiancé un juriste ami de sa famille, Jonas Collett, qu'elle épouse en 1841. La crise sentimentale a cependant éveillé sa vocation littéraire, et, après être restée veuve avec quatre enfants en 1851, elle publie en 1855 son roman Les Filles du préfet, d'une grande importance pour l'évolution de la littérature norvégienne, car il marque un passage du romantisme au réalisme; mais il ne fut suivi que par des oeuvres mineures dont on peut toutefois retenir un recueil de Nouvelles [1860] et deux volumes de souvenirs : Dans les longues nuits [1861] et Derniers feuillets [1868]. Dans la dernière partie de sa vie, errant à travers l'Europe, Camilla Collett semble avoir été prise d'un besoin de polémique qui s'exprimera en 1877 dans Du camp des muettes, plaidoyer ardent en faveur du féminisme. ? « Tout se ramène à elle-même, à ses prisons, à ses poisons. Sa vie, peu à peu, n'est plus que colère contre les hommes, le sort, la Société, la faiblesse des femmes... Mais malgré ses limites, elle est grande... En plein XIXe siècle, Camilla Collett est une figure de la Saga. » J. Lescoffier.

Liens utiles