Databac

COLLENUCCIO Pandolfo

COLLENUCCIO Pandolfo. Humaniste italien. Né le 7 janvier 1444 à Pesaro, où il mourut le 11 juillet 1505. Il reçut une culture humaniste très étendue et eut pour maître Guarino Veronese. En 1465, il obtint son doctorat en droit à Padoue et en 1469 épousa Béatrice Costabili de Ferrare. Peu après, il entra au service des Sforza qui lui confièrent une ambassade à Bologne et à Rome. Pour un motif inconnu, Giovanni Sforza l'emprisonna puis l'expulsa de Pesaro en 1489. Il fut accueilli par Laurent le Magnifique, qui le nomma podestat de Florence et lui confia une nouvelle ambassade à Bologne. En 1491, il était conseiller du duc de Ferrare, qui l'envoya comme légat auprès de l'empereur Maximilien puis auprès du pape Alexandre II. En 1500, il était légat auprès de César Borgia qui lui fit restituer ses biens à Pesaro. A la mort du pape, il fut expulsé de Pesaro. Avec l'appui du duc de Ferrare il put y retourner, mais aussitôt Sforza, qui avait paru y consentir, le fit emprisonner et il mourut étranglé. L'activité politique de Collenuccio ne l'empêcha pas d'écrire. Il traduisit ['Amphitryon de Plaute, composa six Dialogues (1497) sur le modèle de Lucien, s'occupa de pédagogie : De l'éducation chez les Anciens (1542), d'histoire : Abrégé d'histoire du Royaume de Naples, 1539, Descriptio seu potius summa rerum Germanicorum, 1539; il prit contre Ermolao Barbaro la défense de l'Histoire naturelle de Pline [1493]. Citons encore De vipera libellus (1516) et la chanson A la Mort son oeuvre la plus célèbre.