Databac

CHAMBERS sir Williams

CHAMBERS sir Williams. Architecte anglais. Né en 1726 à Stockholm (Suède), mort à Marylebone, près de Londres, le 8 mars 1796. Il était fils d'un riche marchand qui avait financé les armées de Charles XII. Emmené par son père, alors qu'il n'avait que deux ans, à Ribon, il fut élevé en Angleterre et prit la nationalité anglaise. A seize ans, il s'embarqua à bord d'un navire de la Swedish East India Company, et se rendit à Canton. Il nota tout ce qu'il trouva d'intéressant dans l'architecture, le mobilier et les costumes chinois, ce qui lui permit d'écrire plus tard son Traité des édifices, meubles, habits, machines et ustensiles des Chinois, gravés sur les originaux. Deux ans plus tard, Chambers partit de nouveau, dans l'intention d'étudier plus sérieusement les problèmes des diverses architectures, et s'arrêta longuement en Italie, où il s'intéressa tout particulièrement à l'art de la Renaissance. Il se rendit également à Paris où il suivit quelques cours de Clarisseau, en même temps que le sculpteur Wilson avec lequel il avait vécu à Rome. Il retourna en Angleterre en 1755, et Lord Bersborough lui commanda une maison de campagne à Roe-hampton. Mais les oeuvres qui valurent à Chambers une renommée durable furent quelques édifices qu'il dessina à Kew, dont une pagode (souvenir de son expédition en Chine) construite pour la princesse Augusta de Galles entre 1757 et 1762. En 1759, il publia un Traité d'architecture civile, suivi d'une Dissertation sur l'horticulture en Orient, dans laquelle il entend démontrer la supériorité des jardins chinois sur les jardins européens pour la création d'un paysage. En ce qui concerne le mobilier et la décoration, Chambers lança le « style chinois », qui fit pendant un certain temps fureur en Angleterre. Mais, en fait, Tnomas Chippendale l'avait devancé de peu. Devenu architecte du roi et de la reine en 1775, il dessina et mena à bonne fin son oeuvre architecturale la plus considérable : Somerset House, pour laquelle il reçut un salaire annuel de 2 000 livres sterling. Il fut inhumé dans le « coin des poètes » de l'abbaye de Westminster.

Liens utiles