Databac

CARO Annibale

CARO Annibale. Ecrivain italien. Né le 9 juin 1507 à Civitanova (Italie), mort le 21 novembre 1566 à Rome. Elève de l'humaniste Rodolfo Iracinto, il fit plus tard la connaissance, à Florence, de Benedetto Varchi, qui lui apprit à apprécier les grands noms de la littérature ancienne et modeme. Il entra en 1530 au service de Giovanni Gaddi, grand camérier de Clément VII, et le suivit en 1538 à. Naples, où il rencontra le Tasse, Tansillo, Telesio, Rota, Costanzo. Nommé premier secrétaire de Pier Luigi Farnèse après la mort de Gaddi, en 1542, il fut chargé de nombreuses ambassades et missions diplomatiques. Pier Luigi Farnèse ayant été assassiné en 1547, Caro passa successivement au service de deux autres Farnèse : le duc Octave Farnèse, et le cardinal Alexandre. Ce fut pour plaire à ce dernier que Caro composa, en 1553, le fameux poème à la louange des Valois : Venez à l'ombre des aigles d'or qui, âprement critiqué par Castel-vetro, suscita entre les deux écrivains une échange de libelles et de sonnets, suivi d'une querelle à la suite de laquelle un partisan de Caro trouva la mort, et Castelvetro fut exilé par le Saint-Office. En 1563, Caro se retira près de Frascati, où il travailla jusqu'à sa mort à une remarquable traduction de l'Enéide. Fin lettré, Annibale Caro témoigne de goûts extrêmement éclectiques : tantôt sa muse lui inspire des poésies [Rime], d'une élégance que rétrarque n'eût point désavouée; tantôt il compose des oeuvres de caractère rustique telles que La « Neziade » , Le Commentaire du sieur Agresto, etc. Il est encore l'auteur d'une comédie satirique, Les Gueux, d'une traduction des Amours pastorales de Daphnis et Chloé , et de Lettres d'une belle simplicité de style.

Liens utiles