Databac

CANDOLLE Augustin Pyramus de

CANDOLLE Augustin Pyramus de. Botaniste suisse d'expression française. Né et mort à Genève (4 février 1778-9 septembre 1841). Originaire d'une vieille famille provençale exilée en Suisse au moment des guerres de religion, fils d'un des premiers magistrats de la république, il parut d'abord attiré vers les lettres mais, à seize ans, commença de suivre les cours de botanique de Vaucher à l'université de Genève. Arrivé à Paris en 1796, il devint l'élève de Cuvier et de Lamarck, et se lia avec les principaux savants français d'alors. On lui donna la sup-pléance de la chaire de Cuvier au Collège de France en 1802; il fut docteur en médecine en 1804 et, la même année, chargé par Lamarck de rédiger la nouvelle édition de La Flore française (6 vol. 1805-1815) où il ajoutera 6 000 espèces nouvelles. De 1806 à 1812, sur l'ordre de Champagny, ministre de l'intérieur, Candolle parcourut tout le territoire de l'empire, afin d'explorer les régions européennes de faune encore inconnue. Il reçut en 1808 la chaire de botanique à la Faculté de Montpellier, publia dans cette ville sa Théorie élémentaire de la botanique (1813) qui forme un ouvrage complet avec la Physiologie végétale...; mais, ayant accepté, pendant les Cent-Jours, d'être nommé recteur de l'Université, il dut, dès le début de la Restauration, se retirer en Suisse. Ce fut là qu'il commença, en 1824, le Prodrome qui, achevé seulement en 1874, demeure un monument de la botanique moderne. Parmi les nombreux ouvrages de Candolle, il faut encore citer une Histoire des plantes grasses (1799-1803), un Essai sur les propriétés médicales des plantes... (1804), un Cours de botanique (1827), des Collections des mémoires pour servir à l'histoire du règne végétal (1828-1838), etc.

Liens utiles