Databac

CABALLERO Fernàn

CABALLERO Fernàn. Femme de lettres espagnole. Née à Morges (Suisse) en 1796, morte à Séville le 7 avril 1877. Fille d'un commerçant allemand, lettré, établi en Espagne, et d'une Espagnole, elle vécut de 1805 à 1813 en Suisse et en Allemagne, où elle fît ses études dans un institut français. Ses parents la marièrent en 1816, à Cadix, avec le capitaine Antonio Planella, homme rude et grossier, qui la mena à Porto-Rico où elle devint veuve deux ans après. Revenue en Espagne après un séjour à Hambourg, elle elle se remaria en 1822 avec le marquis d'Aroco-Hermoso qui mourut en 1835. Les années de son second mariage, passées à Séville, entrecoupées de voyages à Paris, furent les plus heureuses de son existence. Ce fut alors qu'elle commença d'écrire en français et en allemand, pour son seul plaisir, sans la pensée d'être éditée. Veuve du marquis, elle épousa en troisièmes noces Antonio Arron de Ayala, de dix-huit ans plus jeune qu'elle. Sa situation financière étant précaire, elle décida de publier, sous son pseudonyme, La Mouette, écrite en français quelques années auparavant; le succès de cette oeuvre et d'autres qui suivirent lui valurent de collaborer à diverses revues. En 1859 son troisième mari, qui était en Australie depuis six ans pour chercher fortune, se suicida à Blenheim près d'Oxford, quand il vit que toutes ses ressources étaient perdues. Cecilia vécut désormais à Séville, se consacrant exclusivement à la littérature, à la dévotion, aux bonnes oeuvres. Dans ses oeuvres les romans alternent avec les nouvelles; ce sont des tableaux folkloriques.

Liens utiles