Databac

BURCHIELLO Domenico Di Giovanni

BURCHIELLO Domenico Di Giovanni. Poète italien. Né à Florence en 1404, mort en 1448 à Rome. Aîné d'une famille nombreuse et pauvre, il exerçait à grand-peine l'art du rasoir, et peut-être aussi celui de la lancette, comme c'était alors l'usage. En 1432, son nom figure dans l'annuaire de la corporation, preuve qu'à cette date, il tenait boutique. Ce fut tout de suite après que commença la longue série de ses malheurs : sa femme, légère, le quitta; il mena lui-même une vie déréglée, tomba malade, et, ayant exprimé dans quelques sonnets son opposition aux Médicis, fut obligé de quitter Florence lorsqu'ils en devinrent les maîtres. Sa déchéance physique et morale s'accentua dès lors rapidement, mais il ne cessa pas de rimer, et son étrange mais géniale veine poétique se manifesta à propos de la mauvaise nourriture, des vêtements décousus, des draps remplis de « punaises, puces et de nombreux poux » ; puis, tout à coup, il donna libre cours à une amère mélancolie, à une curieuse extravagance métrique dans laquelle on veut voir, de nos jours, une forme de surréalisme — v. Rimes. Burchiello s'était réfugié à Sienne où il vivotait en qualité de barbier, et plaignit, dans un sonnet très célèbre, sa Florence soumise. Pour un vol insignifiant, qui devait cacher une aventure galante, il fit de la prison; il y réclama une plume et de l'encre pour écrire, et ses pétitions en vers le firent rapidement libérer. Ensuite, il semble qu'après être passé dans de nombreuses villes d'Italie, il se soit fixé à Rome où il mourut.

Liens utiles