Databac

BRAGA Joaquim Théophile Fernandes

BRAGA Joaquim Théophile Fernandes. Homme politique et écrivain portugais. Né dans l'île San Miguel, Açores, le 24 février 1843; mort à Lisbonne, le 24 janvier 1924. Dès l'époque de ses études de droit à l'Uni-versité de Coïmbre, il fait paraître divers recueils de poèmes, Feuilles vertes [1859], Une Vision des temps (1862), Les Tempêtes sonores (1864), L'Ondine du Lac (1866) qui l'imposent, à sa vingtième année seulement, comme chef d'école littéraire. Ayant passé son doctorat en droit en 1868, il est nommé professeur d'économie nationale au lycée de Lisbonne, puis en 1872, obtient par concours la chaire d'histoire de la littérature à la faculté de Lisbonne. Positiviste convaincu en philosophie, lorsqu'il s'intéresse à la politique, c'est vers le parti républicain qu'il se dirige naturellement. Il en deviendra un des chefs. Elu député de Lisbonne en 1909, il fait sur lui la quasi-unanimité des partis dans les premiers mois de la République et se voit choisi en octobre 1910 comme président provisoire, charge qu'il exercera jusqu'au 24 août 1911, date de l'élection de Dr Arriaga, et de nouveau pendant quelques mois lors de la démission de ce dernier, le 27 mai 1915. Outre les poèmes déjà cités (auxquels il faut ajouter, un peu postérieurs, Les Mirages séculaires (1844), Braga a publié une Histoire dû droit portugais et deux importants ouvrages de critique : Histoire de la littérature portugaise, en 20 volumes (1878, et suiv.) et Les Idées modernes dans la littérature portugaise (1892).

Liens utiles