Databac

BORATYNSKY Evguény Abramovitch

BORATYNSKY Evguény Abramovitch . Poète russe. Né le 2 mars 1800 à Podvojskojé, domaine familial situé dans le district de Smolensk, mort le 11 juillet 1844 à Naples. Après la mort de son père (1810), Boratynsky fut placé comme interne au Corps des Pages à Saint-Pétersbourg. De cette époque datent ses premiers vers connus, écrits en français (« Je voudrais bien, ma mère... »). En avril 1816, un vol au préjudice du père de l'un de ses condisciples le fit exclure de l'école avec interdiction de rentrer au service de l'Etat. Cette décision eut une répercussion énorme sur le psychisme de l'enfant qui resta longtemps malade et fut à deux pas du suicide. Il fallut que sa famille entreprenne de nombreuses démarches pour le faire admettre même comme simple soldat dans l'armée; lorsque cette « grâce » fut enfin accordée en 1818, Boratynsky dut effectuer deux ans de service avant d'être promu sous-officier; envoyé en garnison en Finlande, il attendit encore cinq ans avant d'être nommé officier. En 1826 Boratynsky donna sa démission de l'armée et se maria; l'année suivante paraît son premier récit : Eda. En 1829-1830 il écrit un autre long poème en ïambes, qu'il intitule Concubine . Cette œuvre, remaniée, fut publiée en 1842 sous un nouveau titre : Bohémienne; prévoyant qu'elle serait critiquée comme immorale, Boratynsky écrivit, en guise de préface, une plaidoirie pro domo, dans laquelle il examinait la question de l'immoralité en matière d'œuvres littéraires. La critique de l'époque rendit à Boratynsky la vie impossible; il s'expatria et partit pour un long voyage, visitant la France et l'Italie. Il mourut lors de sa visite à Naples. Si toute la critique russe jusqu'à Bélinsky condamna — bien que pour des raisons différentes — l'œuvre de Boratynsky, les symbolistes russes du début du XXe siècle le considérèrent comme un précurseur.

Liens utiles