Databac

RHODE ISLAND

État du nord-est des États-Unis ; capitale Providence. La colonie de Rhode Island fut fondée par des dissidents religieux exclus des communautés puritaines du Massachusetts : Roger Williams et ses disciples s'établirent à Providence en 1636, William Coddington, Anne Hutchinson et d'autres puritains à Portsmouth en 1638. Par la charte royale de 1663, la colonie se vit garantir la liberté religieuse. Au cours du XVIIIe s., les restrictions commerciales imposées par le gouvernement britannique provoquèrent un mécontentement qui se traduisit, en juin 1772, par l'incendie du navire anglais Gaspee par les colons. Le Rhode Island proclama son indépendance en mai 1776. Les Anglais se rendirent maîtres de Newport en 1778, mais ils en furent chassés en oct. 1779, et ce port devint la base de la flotte française envoyée au secours des insurgés américains. Après la fin de la guerre d'Indépendance, de crainte de voir s'instaurer un pouvoir fédéral fort, l'ancienne colonie n'envoya pas de délégués à la convention constitutionnelle de Philadelphie (1787), et c'est seulement en mai 1790 qu'elle ratifia la Constitution fédérale. Elle continua à se gouverner selon la charte royale de 1663. La campagne en faveur d'une réforme constitutionnelle, animée par Thomas W. Dorr, aboutit à une véritable rébellion (1842). Une Constitution plus libérale entra en vigueur en 1843, mais c'est seulement en 1928 que toutes les limitations imposées à l'exercice de la démocratie furent abolies dans le Rhode Island.

Liens utiles