Databac

Soleils couchants : En quoi ce poème de veine classique en ce qu'il respecte bon nombre de règle s'inscrit dans le romantisme du 19ème siècle ?

Publié le 15/05/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Soleils couchants : En quoi ce poème de veine classique en ce qu'il respecte bon nombre de règle s'inscrit dans le romantisme du 19ème siècle ? Ce document contient 595 mots soit 1 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Littérature.

« --- Informations sur l'utilisateur --- Sujet que l'utilisateur souhaitait consulter : (Id: 58730)La France à la « Belle époque (1900-1914), un pays sur le déclin ? Nom : Pauline Raimbaud E-mail : [email protected] Id user : 102373 Pour visualiser son profil suivez ce lien : http://www.devoir-de-philosophie.com/compte/Paaulinee.html --- Informations sur le document transmis --- Titre : Soleils couchantsCatégorie: Culture généraleEnvoyé par téléchargement --- Contenu du document: --- Soleils couchants : En quoi ce poème de veine classique en ce qu'il respecte bon nombre de règle s'inscrit dans le romantisme du 19ème siècle ? L'utilisation de la structure poétique1.

a) Le poème classique Définition de ce genre de poème.Tous les vers sont des alexandrins, en parler.Un peu en forme de sonnet, reprendre cours ! (4 quatrains)Toutes les rimes sont croisées.

b) Eléments propre au romantisme Thème typiquement romantique : l'homme reconnait sa fragilité devant la nature.Grace à la personnification elle passe par une comparaison avec l'homme atteint par le temps, et la nature qui elle est peumodifiée.2 différentes visions : celle du narrateur et celle plus large.La mélancolie et l'amertume ressorte de son poème, caractéristiques du romantisme.

2.

La fuite du temps. a) Champ lexical du temps sous diverses formes .

Champ lexical du temps (spécialement dans le 1erquatrain) Le titre fait référence à la journéequi se termine, au temps qui passe et dans le texte, on trouve également : « le soleil s'est couché cesoir ».

- « soirs,nuits, aubes, jours » = temps envisagé dans sa suite comme l'indique le mouvement du premier quatrain = énumération des différentsmoments de la journée.

« Et », « Puis » : anaphore.Répété dans un même quatrain met alors en valeur la rapidité du temps.

Mouvement souligné par une personnification : « pas du temps qui s'enfuit » accentuation sur lepouvoir du temps.

b) Temps verbaux utilisés Utilisation du présent dans tout le poème = le temps est omniprésent (thème principal) Utilisation du futur dans desverbes de mouvement « viendra, passeront » = met l'accent sur la fuite dutemps.

Passé composé : 1 er vers « s'est couché » Hugovarie beaucoup sur les temps qu'il emploie.

Il décrit la nature à travers ces verbes d'actions.

3.

Autres thèmes de la veine classique.

a) Influence positive sur la natureLa nature est affectée par le temps « ridée », mais suivi de « non vieillis » donc annule le sens péjoratif de l'adjectif.

Lanature ne subit pas l'influence négative du temps, elle est éternelle.Elle ne vieillit pas mais se rajeunit, cela correspond au temps cyclique des saisons avec un renouvellement : Ridés, c'est unchangement superficiel.

Toujours vert, en gros toujours jeunes et s'iront rajeunissant se renouvelle.Hugo insiste sur le pouvoir de la nature, dit qu'elle est peu modifiée tandis que l'homme lui est attient pas le temps.Référence aux 4 éléments : terre (montagnes), eau (fleuves), feu (soleil), air (orage, nuées, vapeur).

Il a une vision personnifiésur les 4 éléments.Utilise la personnification « face » « front » = pouvoir de la nature et sa grandeur.

b) Impact négatif sur l'homme L'utilisation de la première personne du singulier « je » « moi » évoque l'homme, en gros Hugo représente toute l'humanité.« courbant plus bas ma tête » = vieillissant, souligne l'accablement du poète.

« refroidit », « je passe », « je m'en irai » Il fait référence à la mort, en effet l'homme est sous l'emprise du temps, ildisparait tandis que la nature non elle se renouvelle.

La nature, c'est elle qui détient le pouvoir.

Le temps apporte alors de lasouffrance et de la mort à l'homme.Evocation de l'homme dans un quatrain contrairement à la nature dans l'ensemble du poème = faiblesse de l'homme.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles