Databac

PEUT-ON DIRE QUE LE BIEN ET LE MAL SONT DES VALEURS CONVENTIONNELLES ?

Publié le 16/05/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : PEUT-ON DIRE QUE LE BIEN ET LE MAL SONT DES VALEURS CONVENTIONNELLES ? Ce document contient 986 mots soit 2 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Philosophie.

« PEUT-ON DIRE QUE LE BIEN E T LE MAL SONT DES VALEURS CONVENTIONEL LES ? Généralement il est dit que tout homme connait la valeur du bien et du mal, il est ainsi capable de dissocier le bien du mal.

La connaissance de ces valeurs grâce à notre conscience est naturelle pour l’homme .

Pourtant notre éducation, notre société, notre environnement jouent un rôle majeur tant dans la définition de ces valeurs que dans la pratique.

On oppose traditionnellement le conventionnel a u naturel.

Est conventionnel ce qui est le résultat d’une convention c’est- à-dire d’un accord entre des individus.

La question se pose alors : le bien et le mal sont- ils des valeurs conventionnelles ? La morale est un ensemble de valeurs qui s'imposent à la conscience et qui guident l'acti on des individus.

Quand j'agis moralement j'agis en fonction du bien et du mal : je fais ce que je pense être bie n et je fuis ce qui est mal.

Or L e bien et le mal me sont dictés par la conscience.

Cependant force est de constater que ces valeurs changent s inon en fonction des individus du moins en fonction de s sociétés et des civilisations .

Le mal décrit un certain type d'événements, de comportements ou d'états de fait jugés nuisibles, destructeurs ou immoraux, et sources de souffrances morales ou physiques .

Selon Leibniz, il est possible de distinguer le mal physique, souffrance qui affecte une créature intelligente et sensible ; le mal métaphysique ou imperfection de la cré ature ; le mal moral, Quant au bien lui est la valeur normative de la m orale, opposé au mal.

En effet, l'intangibilité des valeurs pourrait être enfaite qu'une illusion : ces valeurs seraient le résultat d'une institution humaine, ils seraient des principes délibérément choisis par la collectivité afin d'instituer un ordre permettant la coexistence humaine.

Nous verrons dans un premier temps que la connaissance du bien et du mal est propre à l’homme puis deuxièmement que la société aussi est un acteur important dan s la connaissance de ces valeurs enfin nous nous demanderons les conventio ns l’emportent sur le naturel humain.

L ’homme est doté d’une conscience il peut dès lors distinguer le bien et le mal grâce à celle -ci et ainsi faire un choix quant à sa manière d’agir.

Il a généralement la volonté d’agir en fonction du bien et non pas s eulement par ce qu’il veut agir moralement mais par ce qu’il doit agir ainsi, sa conscience est alors utiliser en guise de guide et l’aide à détermine la conduite à suivre.

Le mal est pour l’homme source de problème et nuis a son bonheur, que ce soit un ma l physique, métaphysique ou moral il engendre la souffrance le mal être et nombres d’autres chose qui amène a la destruction de l’homme.

Cela peut concerner celui qui a provoquer le mal tant que celui qui en fait l’objet et ce qu’il l’entoure.

Pour éviter ceci l’homme choisit de ne faire que ce qu’ il pense favorable à son épanouissement personnel et à celui d’autrui.

C’est d’abord sont aspiration au bonheur qui le pousse à agir en fonction du bien puis à celui des individus qui l’entoure car vivant dans un e société où il ne peut agir qu’en fonction de lui -même il doit prendre en compte le fait qu’il fait partit d’ une communauté et alors apprendre respecter les autres pour le bon fonctionnement de celle -ci.

Selon Rousseau les normes relèves de la nature et c ’est dans celle-ci qu’il faut rechercher les fondements de la Moral alors si les valeurs du bien et du mal existent c’est en premier lieu grâce à l’homme.

Si. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles