Databac

LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Stoïcisme à Superstructure)

Publié le 02/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Stoïcisme à Superstructure). Ce document contient 734 mots soit pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format PDF sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en: Dictionnaire.


 

Stoïcisme :
doctrine philosophique créée par Zénon de Citium (335-264 av. J.-C.) qui enseignait sous un portique ; "philosophie du Portique", poursuivie par Cléanthe, Chrysippe, Epictète et les Romains Sénèque et Marc-Aurèle. La connaissance procède des sens et progresse grâce à la raison qui construit les représentations constitutives de la science. La nature ou Dieu (panthéisme) sont régis par des lois rationnelles où l'homme a une place qui l'invite à agir sur "les choses qui dépendent de lui" et à s'abstenir sur les autres. Il en résulte une Morale, fondée sur la raison, qui accepte le destin et vise l'ataraxie (paix de l'âme) qui procède de l'apathie (absence de passion) et de la maîtrise rationnelle de la volonté.


Stratification :
en géologie, disposition en couches. S'utilise par analogie dans les sciences de l'homme.


Structuralisme :
méthode qui étudie son objet en en recherchant les structures. A désigné, dans les années soixante, les conceptions d'un certain nombre de savants ou de philosophes qui, chacun à leur manière et dans des domaines différents, ont, particulièrement dans les sciences humaines, eu recours à la notion de structure empruntée à la linguistique de Saussure : Dumézil (mythologie), Lévi-Strauss (ethnologie), Piaget (psychologie), Althusser (marxisme), Foucault (philosophie), Barthes (esthétique)... Hétérogènes, ces conceptions ont en général adopté une perspective synchronique.


Structuration :
organisation de type structural.


Structure :
couramment, synonyme d'organisation. Au XXe siècle, dans les sciences et en philosophie, ensemble d'éléments qui ne prennent leur sens que par les relations qui existent entre eux. La théorie de la structure implique l'impossibilité de modifier un élément sans entraîner une modification de l'ensemble.


Style :
rend singulière l'oeuvre d'un artiste. Les traits communs à une époque en matière d'art : "Le style roman..." Chateaubriand écrivait que "l'on ne vit que par le style" et que "l'ouvrage le mieux composé [...] est mort-né si le style manque". Seul le style était capable Cie faire passer une oeuvre à la postérité.
Subalternes (propositions) : propositions opposées dont la différence est seulement de l'ordre de la quantité.


Subconscient :
en Psychologie, ce qui n'est que très peu conscient.


Subcontraires (propositions) :
propositions opposées et particulières, dont la différence est seulement de l'ordre de la qualité.


Subjectif :
concerne un sujet. Chez Kant, ce qui relève de l'entendement, contrairement aux "choses en soi". En Epistémologie, s'oppose à objectif. Peut prendre une nuance péjorative.


Subjectivisme :
conception qui tend à donner une très grande importance au sujet.


Sublimation :
chez Freud et en psychanalyse, désigne le processus par lequel l'inconscient mobilise les pulsions sexuelles et utilise leur énergie dans un domaine autre que la sexualité, plus acceptable pour le sujet. La création artistique peut alors s'expliquer comme un effet de la sublimation.


Sublime :
en Esthétique chez Kant, beau traversé par l'infini selon la grandeur (les pyramides) ou selon la puissance (un volcan). Il surpasse la causalité humaine et met en conflit l'entendement et l'imagination.


Subsomption :
introduit un individu ou une espèce dans un genre, inscrit un fait dans une loi ; "subsumer l'objet sous le concept".


Substance :
ce qui est en soi et permanent ; s'oppose à attribut. Pour Aristote, la "substance première" est le sujet individuel et la "substance seconde", le genre ou l'espèce. Ce qui est par soi : "Une chose qui existe en telle façon qu'elle n'a besoin que de soi-même pour exister", Descartes dont le dualisme réduit la réalité à la "substance pensante" et à la "substance étendue".


Substantialisme :
conception philosophique pour qui il existe une ou plusieurs substances.


Suicide :
acte de se donner la mort volontairement. Vivement condamné par la plupart des religions et des philosophies, il "fait disparaître du monde la moralité même" selon Kant. La raison peut pousser le sage stoïcien au suicide. Certains romantiques et modernes y voient un acte de libération. Durkheim en a fait la première étude sociologique.


Sujet :
en Métaphysique classique, synonyme de substance, s'oppose à attribut. En Logique, s'oppose à prédicat ; ce dont la proposition affirme ou nie quelque chose. Pour les psychologues, l'individu. En Politique, individu dépendant du souverain ou de l'Etat. La théorie de la connaissance oppose le sujet à l'objet. Sujet empirique : moi subjectif et individuel. Sujet universel : identique chez tous, procède de la raison. Chez Kant, sujet transcendantal : support des a priori de la pensée.


Superstructure :
désigne, dans le marxisme, tout ce qui est déterminé par l'infrastructure économique, l'idéologie (intellectuelle, morale et politique, esthétique, philosophique et religieuse).

 

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles