Databac

L'Europe dans l'affrontement américano-soviétique de 1947 à 1975 (histoire)

Publié le 16/05/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : L'Europe dans l'affrontement américano-soviétique de 1947 à 1975 (histoire) Ce document contient 4868 mots soit 11 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Histoire-géographie.

« --- Informations sur l'utilisateur --- Sujet que l'utilisateur souhaitait consulter : (Id: 2199) L'art s'adresse-t-ilprincipalement aux sens ? Nom : Flora Viaux E-mail : [email protected] Id user : 152618Vente autorisée : Oui Pour visualiser son profil suivez ce lien : http://www.devoir-de- philosophie.com/compte/Vocation.html --- Informations sur le document transmis --- Titre : L’Europe dans l’affrontement américano-soviétique de1947 à 1975 Catégorie: Histoire-géographie Envoyé par copier/coller --- Contenu du document --- Contenu du copier/coller:Composition d'histoire Sujet : L'Europe dans l'affrontement américano-soviétique de 1947 à 1975 Introduction- bornes chronologiques : 1947 (doctrines Truman et Jdanov) ; 1975 (Conférence sur la sécurité et la coopérationen Europe),1991 (chute de l'Union soviétique).

Deux périodes sont possibles : 1947-1975 la guerre froide au sens strict et 1945-1991 au sens large.- problématique : Quels sont la place de l'Europe dans l'affrontement américano-soviétique de 1947 à 1975?- plan : L'Europe, victime de la rupture de la Grande Alliance (1947) ; l'Europe sous tutelle américano-soviétique (1948-1961);les conséquences de la détente américano-soviétique en Europe (1961-1975)1re partie : L'Europe, victime de la rupture de laGrande Alliance américano-soviétique (1947) Au sortir de la guerre, l'Europe « n'existe plus » face aux deux superpuissances.L'organisation de la paix (Yalta, Potsdam) n'empêche pas l'éclatement de la Grande Alliance (cf.

le discours prophétique deChurchill en 1946 « un rideau de fer est descendu sur le continent »).

Cette Grande Alliance n'ayant plus de raison d'être,l'ennemi commun nazi ayant disparu.

Chacundes deux vainqueurs va ensuite vouloir régler le sort de l'Europe à son avantage.

A.

La partie occidentale de l'Europe est incluse dans le « monde libre » étatsunien1.

Empêcher les Soviétiques de sortir deleur zone d'influence (doctrine Truman de mars 1947), empêcher le communisme deprogresser en Europe (plan Marshall dejuin 1947) : c'est la politique de l'endiguement du communisme.2.

Utiliser l'arme économique et financière (plan Marshall)pour amorcer la reconstruction de l'Europe occidentale.3.

France, Royaume-Uni et Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg)par le traité de Bruxelles développent une coopérationmilitaire sous tutelle américaine ; il est mis fin à la présence desministres communistes au gouvernement (France)B.

La partie orientale de l'Europe est incorporée au « camp démocratique etanti-impérialiste » soviétique1.

« Doctrine Jdanov » (septembre 1947) : « Les forces anti-impérialistes et antifascistes formentl'autre camp.

L'URSS, lespays qui ont rompu avec l'impérialisme en font partie, ainsi que le mouvement ouvrier démocratiqueet les partiscommunistes frères ».2.

Aux gouvernements des états de la zone d'influence soviétique (Pologne, Hongrie,Roumanie, Bulgarie, Tchécoslovaquie) l'URSS impose le refus du plan Marshall (« manoeuvre de l'impérialisme américain»).3.

Mise en place du Kominform et poursuite de la politique de soviétisation sur les plans politique, économique etsocialentamée dès la libération de l'occupation nazie.C.

En Europe occidentale et orientale se diffusent à partir de 1947 deuxmodèles antagonistes portés par les deuxGrands : « American dream » contre « patrie du socialisme »L'Europe va êtreécartelée entre deux modèles qui lui sont imposées par les deux grandes puissances, chacune dans soncamp.1.

Au modèle. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles