Databac

Les caractéristiques de la Guerre froide, 1947-1991. Histoire

Publié le 17/05/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Les caractéristiques de la Guerre froide, 1947-1991. Histoire Ce document contient 2072 mots soit 5 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Histoire-géographie.

« Les caractéristiques de la Guerre froide, 1947-1991. La IIGM, la plus meurtrière des guerres, oppose deux groupes alliés : L’Axe, formé principalement par l’Allemagne, l’Italie et le Japon, contre Les Alliés, dont les États-Unis, l’URSS et le Royaume Uni.

Ces derniers, qu’après six ans de guerre, vainquent le nazisme et divisent politiquement l’Europe.

L’Allemagne et Berlin sont divisées ainsi en zones d’occupation alliée.

La guerre reste beaucoup trop meurtrière et brutale, ce qui logiquement provoque un désir de paix générale, et rend inimaginable un nouveau conflit à court termes, mais contrairement à ce que l’on peut penser, les deux principales gagnants de la guerre, EU et URSS, ont des différences qui débouchent dans des extrêmes tensions.

La Guerre froide est une période de tensions entre les États-Unis et l’URSS depuis les doctrines Truman et Jdanov en 1947, jusqu’à la fragmentation de l’URSS en 1991.

Qu’est-ce que la Guerre froide ? Nous verrons dans un premiers temps ce qui entraine cet affrontement, puis les formes sur lesquelles se manifeste, et finalement son irrégularité au cours du temps. L’opposition entre les deux blocs s’agit basiquement de l’incompabilité de ses régimes politiques.

Du côté américain, le capitalisme est le régime adapté tandis que du côté soviétique c’est le communisme.

Ces deux modèles politiques sont complètement opposées et incompatibles.

Le capitalisme d’une part, régime où les moyens de production sont propriété privée, basé sur la recherche du profit et l’accumulation du capital, il est dit « libéral ».

Le communisme d’ autre autre part, régime basé sur les théories de Karl Marx et Frederich Engels, qui propose la suppression de la propriété privée, rendant tout les moyens de production appartenant à l’État, ainsi que l’abolition des clases sociales et l’inégalité économique, il est dit contre « l’exploitation de l’homme par l’homme » inhérent au « capitalisme ».

Il s’agit donc de deux idéologies, deux courants de pensée contraires et incompatibles.

Chaque idéologie cherche à s’étendre au monde entier et se présente comme la seule ayant la solution contre l’oppression soit de l’État dans le cas américain, soit du patron ou des hommes plus généralement dans le cas soviétique. Le 12 mars 1947, la doctrine du « containment » du président américain Harry Truman est énoncée dans son discours officiel au Congrès des États-Unis.

Cette doctrine cherche « l’endiguement » du communisme sur l’Europe principalement, mais qui s’étend au monde entier soit empêcher la propagation du communisme, comme s’il s’agissait d’un cancer, à travers principalement d’une aide financière aux États car, comme il le dit, « Les semences des régimes totalitaires sont nourries par la misère et le dénuement ».

Quelques mois plus tard, le 6 juin, Le Plan Marshall est signé ainsi par Truman, proposant à toutes les États européens, parmi quelques « démocraties populaires », ou pays sous pression soviétique, une aide financière très importante, ce qui est plus de treize milliards de dollars de l'époque.

La réponse des soviétiques, ne se fait pas attendre, et se matérialise à travers de la doctrine Jdanov. C’est le 22 septembre 1947 lors de la conférence de Szklarska-Poreba, en Pologne, où Staline présente le refus des aides provenantes du Plan Marshall, qu'Andreï Jdanov présente sa doctrine.

Ce rapport est la contestation de la doctrine Truman, et annonce les nouvelles politiques étrangères de l’URSS.

Les nouvelles politiques qu’adoptés sont de faire face à « l’impérialisme » américain ainsi que sa politique « antidémocratique », se traduisant par la mobilisation de tout leur effort, ceci dit, en tachant les partit communistes d’Europe de l’Ouest de « collaborateurs », comme la France et l’Angleterre et finalement par la mise en place du Kominform.

En effet, c’est dans cette même conférence que le Kominform se crée comme un organisme qui centralise la liaison entre les partis communistes européens, rendant l'influence de l’URSS plus importante, directe et organisé.

De même, ses doctrines s’appuient sur des traités miliaires organisées par les ‘deux Grands’, ceci vise à assurer le control et l’appuie de ses régions, du côté américain par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, crée en 1947, et du côté soviétique par le Pacte de Varsovie en 1955. Les différentes politiques acquises entre les deux États en question provoquent une nouvelle ambiance politique globale, où le choix du système gouvernementale représente un acte diplomatique majeure, qui est en quelque sorte un « choix de guerre », et où le monde politique se dispute uniquement par deux blocs : Le bloc du capitalisme, mené par les États-Unis, et le bloc du communisme, mené à son tour par l’URSS, plus généralement, il s’agit de la bipolarisation du monde.

La Guerre froide s’agit donc d’une confrontation politique entre deux idéologies totalement opposées et où les camps obtiennent des alliées par l’obligation ou par des aides économiques.

Ceci ne représente aucun changement drastique, mais cette guerre ne se manifestera pas traditionnellement.

Les caractéristiques de la Guerre froide, 1947 -1991.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles