Databac

Histoire des sciences au XVIIIe siècle. Science et siècle des Lumières

Publié le 17/05/2020

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Histoire des sciences au XVIIIe siècle. Science et siècle des Lumières Ce document contient 24883 mots soit 55 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Sciences et Techniques.

« 1 / 2 VIII AU TEMPS DES PHILOSOPHES Nous avons naguère con~paré la marche de la science à la croissance d'un arbre, dont les bran­ ches poussent et se développent les unes après les autres.

Nous pourrions aussi bien en faire une course handicap, dans laquelle les sciences démar­ rent à tour de rôle et progressent à des vitesses différentes.

Le coureur Mathématiques prit le départ le premier et fonça tout de suite à grande allure.

Puis ce fut !'Astronomie, qui se mit à le serrer de près.

Bien longtemps après, le coureur Physique s'élança; il faisait ce qu'il pouvait, mais n'était pas très vigoureux et resta en queue du peloton.

La lan­ terne rouge fut le lot du coureur Biologie, qui, lui, ~·essouffla et se laissa distancer.

Vers l'an 1600, le starter donna le départ à un nouveau concurrent, et les spectateurs ne purent- s'empêcher de ricaner quand ils virent partir ce pauvre petit dernier, malingre et puéril, tout juste bon à amuser les enfants.

De fait, pendant deux siècles environ, il ne fit que ramper lamentablement, mais, à partir de 1800, on vit une chose incroyable : le dernier venu parut aspirer la vigueur par tous les pores ; il remonta la file, dépassa la Biologie, se plaça devant la Physique et parvint en tête de course, coude à coude avec les Mathématiques et !'Astronomie.

Ai-je dit que ce concurrent s'appelait Electricité? L'électricité devient à la mode.

Aujourd'hui, il n'est pas de science qui ne doive tirer son coup de chapeau à l'électricité, depuis les mathématiques, qui lui sont redevables d'énormes 2 / 2. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles