Databac

EUPHÉMISME, substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : EUPHÉMISME, substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

EUPHÉMISME, substantif masculin.  

RHÉTORIQUE.  

A.—  Figure de pensée par laquelle on adoucit ou atténue une idée dont l'expression directe aurait quelque chose de brutal, de déplaisant L'euphémisme ingénieux qui a fait remplacer le titre de « convention » par celui de « déclaration » (WILLIAM ARTHUR SHAW, Histoire de la monnaie,  1896, page 160 ). Il a trouvé un studio où poursuivre ses études, (...) ses palabres amicales et ses aventures de coeur. J'écris de coeur par euphémisme (ALEXANDRE ARNOUX, Les Crimes innocents.  1952, page 195 ). 

B.—  Par métonymie. Prudence n'est que l'euphémisme de peur (JULES RENARD, Journal,  1895, page 279 ). Le terme « inadapté » est un euphémisme qui abrite les diverses catégories de déficients physiques, d'arriérés mentaux, de déséquilibrés psychiques (Encyclopédie pratique de l'éducation en France (IPN ET SEDE, 1960)  1960, page 197) : 

Ø ... deux mois? (...) c'est à peu près le temps qu'il faut pour user un bel amour (...) jusqu'à ce qu'un de nous deux en ait assez. (« Un de nous deux » était un joli euphémisme. Il savait bien que c'était toujours lui qui rompait le premier).

HENRI DE MONTHERLANT, Pitié pour les femmes,  1936, page 1166. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 3 


Liens utiles