Databac

ÉPIDERME, substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : ÉPIDERME, substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

ÉPIDERME, substantif masculin.  

A.—  SCIENCES NATURELLES.  

1. ANATOMIE.  Couche superficielle de la peau. Épiderme épais, lisse. Synonyme vieux : surpeau (confer Geoffroy, Médecine pratique, 1800, page 58). L'épiderme (...) susceptible d'Amédée se rebiffait, s'enflammait, boutonnait, comme si le poil eût fait des façons pour sortir (ANDRÉ GIDE, Les Caves du Vatican,  1914, page 761) 

SYNTAXE : Épiderme mince; épiderme corné; épiderme satiné; couche basale, couche cornée de l'épiderme; délicatesse de l'épiderme; grain de l'épiderme; tonifier l'épiderme. 

—  En particulier [Épiderme en tant qu'organe du contact physique]  Du monde mal approprié et qui se liche et se pelote et se frottaille l'épiderme des uns contre les autres (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1893, page 399 ). Est-ce un mariage? N'est-ce pas bien plutôt ce contact de deux épidermes et cet échange de deux fantaisies auxquels Chamfort réduisait l'amour? (CHARLES DU BOS, Journal,  avril 1927, page 206 ). 

·    Par métaphore ou au figuré. À fleur d'épiderme. Synonyme : à fleur de peau :  

Ø 1. Le masque que l'on peut mettre, enlever, remettre, et qu'on garde quelques heures pour s'amuser un soir de carnaval, le masque symbolise suffisamment cette frivole altérité à fleur d'épiderme qui donne si peu le change...

VLADIMIR JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,  1957, page 30. 

·    [Par référence à la sensibilité de l'épiderme]  Confer anticlérical exemple 5. (Avoir l')épiderme chatouilleux, dur, sensible, à vif. Olivier était sensible; il avait l'épiderme facilement écorché; un mot rude, surtout de quelqu'un qu'il aimait, le déchirait (ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, Dans la maison, 1909, page 1010 ). L'épiderme d'Arthur ne supportait ni les onctions écoeurantes d'une tendresse apeurée ni les frictions de la maladresse (HERVÉ BAZIN, La Tête contre les murs,  1949, page 121 ). 

Avoir quelqu'un dans l'épiderme. Synonyme : avoir quelqu'un dans la peau. Elle m'a dans l'épiderme [la veuve Mouaque] (RAYMOND QUENEAU, Zazie dans le métro,  1959, page 212 ). 

·    [Par référence au caractère superficiel de l'épiderme]  Lucien n'a qu'un courage d'épiderme, il succombera (HONORÉ DE BALZAC, Les Illusions perdues,  1843, page 505 ). Et il emporte un regret d'une heure (...) Avec une exquise délicatesse d'épiderme, il ne sent rien à fond (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, La Vie littéraire.  1891, page 4 ). 

2. Par extension.  BOTANIQUE.  Tissu de revêtement extérieur des parties aériennes d'une plante (feuilles, jeunes tiges), dont la fonction protectrice est assurée par la cuticule*. Les feuilles tendres, aux épidermes délicats et ténus (LOUIS PERGAUD, De Goupil à Margot,  1910, page 109 ). Rôles des stomates et des lenticelles, des parois cutinisées, perméabilité des épidermes dans les plantes sans stomates (Histoire générale des sciences (sous la direction de René Taton)  tome 3, volume 1, 1961, page 462 ). 

—  Spécialement.  Épiderme du fruit. Synonyme : épicarpe (confer -carpe B 2 b). La couleur de l'épiderme du fruit (HENRI BOULAY, Arboriculture et production fruitière,  1961, page 45 ). 

B.—  Par analogie.  Couche extérieure, surface d'un objet. Épiderme de la lave. Le temps ronge l'épiderme des marbres les plus durs (JULES ADELINE, Lexique des termes d'art,  1884). Un cailloutis pointu, résultat de la décomposition des roches, forme avec un peu de terre rousse l'épiderme du sol (PAUL VIDAL DE LA BLACHE, Tableau de la géographie de la France,  1908, page 368) : 

Ø 2. Le soleil, changeant de place, intercalait çà et là dans la solidité rompue du balcon ses inconsistantes mousselines et donnait à la pierre de taille un tiède épiderme, un halo d'or imprécis.

MARCEL PROUST, Le Côté de Guermantes 1,  1920, page 308. 

Remarque : 1. Parfois au féminin. Elle [la membrane] est revêtue d'une épiderme très mince (La Madelaine, Chant, 1852, page 5). Des gens, en France, qui n'ont pas l'épiderme aussi dure (Georges Clemenceau, Vers la réparation, 1899, page 322). 2. On rencontre dans la documentation a) Épidermisation, substantif féminin \" Processus de réparation de l'épiderme \" (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 2 1971); fait d'acquérir les caractéristiques de l'épiderme. Au niveau des muqueuses, l'épithélium subit souvent l'épidermisation (Roussy dans Nouveau Traité de médecine, fascicule 5, 2, 1929, page 119). b) Épidermisé, ée, adjectif. Qui a subi l'épidermisation. Une cicatrice déjà épidermisée (Nicolas, ibidem, fascicule 4, 1925, page 625). c) Épidermite, substantif féminin \" Inflammation de l'épiderme \" (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 2 1971). Radio-épidermite (Ce que la France a apporté à la médecine depuis le début du XXe.  siècle, 1946, page 167). d) Épidermoïde, adjectif. \" Qui a l'aspect ou les caractères histologiques de l'épiderme \" (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 2 1971). Il est exceptionnel de voir un embryome, un kyste épidermoïde ou dermoïde de l'ovaire, se comporter à la manière du cancer (Roussy dans Nouveau Traité de médecine, fascicule 5, 2, 1929, page 71). 3. Épiderme entre comme 1er.  élément de compositions dans la formation de mots savants sous la forme épidermo- : a) épidermo(-)dermite, substantif féminin \" Inflammation simultanée de l'épiderme et du derme \" (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 2 1971); confer Langeron dans Nouveau Traité de médecine, fascicule 4, 1925, page 522. b) Épidermomycose, substantif féminin \" Dermatomycose dans laquelle les parasites restent dans l'épiderme \" (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 2 1971). L'épidermomycose est une des formes les plus fréquentes des mycoses cutanées (Encyclopédie médicale Dictionnaire encyclopédique Quillet, 1965, page 309). c) Épidermo-thérapie, substantif féminin Traitement de l'épiderme. Cette épidermo-thérapie ne semble pas avoir donné de bons résultats (Roger dans Nouveau Traité de médecine, fascicule 4, 1925, page 258). d) Épidermotrope, adjectif. \" Qui a une affinité spéciale pour l'épiderme (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 2 1971). Évolution épidermotrope de certains épithéliomas mammaires (Ce que la France a apporté à la médecine depuis le début du XXe.  siècle, 1946, page 149). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 263. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 622, b) 261; XXe.  siècle : a) 367, b) 225. 

Liens utiles