Databac

ENCRASSÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : ENCRASSÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

ENCRASSÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.  

I.—  Participe passé de encrasser* 

II.—  Emploi adjectival. 

A.—  Qui est recouvert de crasse. 

1. [En parlant d'une partie du corps d'une personne]  Ses mains étaient sombres, terriblement : le dessus si encrassé qu'il paraissait velu, la paume plaquée d'une dure grisaille (HENRI BARBUSSE, Le Feu,  1916, page 14) : 

Ø Elle les voyait mal, à la lueur rougeâtre des lampes, entièrement nus comme des bêtes, si noirs, si encrassés de sueur et de charbon, que leur nudité ne la gênait pas.

ÉMILE ZOLA, Germinal,  1885, page 1398. 

2. [En parlant d'une chose]  Filtre d'essence encrassé. Les impuretés contenues dans l'essence obstruent les mailles du filtre, empêchant celle-ci d'arriver (CHARLES CHAPELAIN, Cours moderne de technique automobile,  1956, page 344 ). 

B.—  Au figuré.  [En parlant d'une personne, d'une faculté intellectuelle] 

1. Qui est dans un état d'abrutissement, de confusion. Sénac sortait de cet abîme, titubant, les traits pâteux, l'esprit et le corps encrassés pour une partie du jour (GEORGES DUHAMEL, Le Désert de Bièvres,  1937, page 101 ). 

2. [Construit avec un complément prépositionnel]  Qui est plein, encombré de... Notre génération est trop encrassée de lyrisme pour laisser des oeuvres saines. Il faudra une génération, deux générations peut-être, avant qu'on peigne et qu'on écrive logiquement (ÉMILE ZOLA, L'Œuvre,  1886, page 391 ). À propos du livre qu'il n'a jamais écrit sur Balzac, encrassé d'idées sur un sujet auquel on a trop songé (CHARLES DU BOS, Journal,  1922, page 142 ). 

 Fréquence absolue littéraire : 3 

 

Forme dérivée du verbe \"encrasser\"

 encrasser

ENCRASSER, verbe transitif.  

A.—  Domaine concret. 

1. Emploi transitif. 

a) [Le sujet désigne une personne]  Salir en couvrant de crasse. On ne se figure pas assez que, même en jouant avec les mains parfaitement nettoyées, la personne la plus soignée ne peut éviter d'encrasser l'instrument (J. ALLEMENT, La Dynamique des instruments à archet,  1925, page 12 ). 

b) [Le sujet désigne une chose; avec un complément prépositionnel désignant ce qui constitue la crasse]  Salir, souiller en recouvrant de (...). Les hautes cheminées encrassaient d'une fumée noire le ciel de Brahma (JULES VERNE, Le Tour du monde en quatre-vingts jours, 1873, page 75 ). 

c) [Le sujet désigne ce qui constitue la crasse]  Recouvrir en formant une couche de crasse. Le charbon encrassait sa peau, ses habits (PIERRE HAMP, Vin de Champagne,  1909, page 30 ). La salle à manger avait un buffet de cauchemar en bois fendillé (...) une couleur vert-pistache encrassant le fond des fentes comme la poudre de riz encrasse le fond des rides (ELSA TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs,  1945, page 279 ). 

2. Emploi pronominal à sens passif.  Se couvrir de crasse. Les glacis deviennent opaques, le vernis s'encrasse (LOUIS RÉAU, Archives, bibliothèques, musées,  1909, page 160) : 

Ø 1. Si les segments « racleur d'huile » sont usés, il reste de l'huile sur les parois lors de la descente du piston, l'explosion-détente consume cette huile, sa consommation devient exagérée, le moteur fume, s'encrasse et ne tire plus.

CHARLES CHAPELAIN, Cours moderne de technique automobile,  1956, page 164. 

—   [Construit avec un complément prépositionnel]  Le bain [de la première cuve à étain] s'encrasse d'étain restant en suspension et devient épais (M. GASNIER, Dépôts métalliques directs et indirects,  1927, page 63 ). 

—  Spécialement.  Se couvrir de nuages noirs. Vers onze heures, le ciel s'encrassa dans le sud (JULES VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, tome 2, 1868, page 50 ). 

B.—  Au figuré. 

1. Vieilli.  [Le sujet désigne une personne]  Rendre grossier, avilir. [Bois-doré au page] (...) de quoi vous servira que je vous aide à décrasser votre naissance, si vous travaillez à encrasser vos manières? (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré,  1858, page 75 ). 

—  Emploi pronominal réfléchi.  Se mésallier, s'avilir par la fréquentation de personnes de mauvaise compagnie. Il s'est encrassé par ce mariage (Dictionnaire de l'Académie française.  1798-1878). 

2. [Le sujet désigne une chose; le complément d'objet désigne une partie du corps, une faculté intellectuelle]  Gêner le bon fonctionnement, le bon usage de... L'erreur des catégories livresques, fausses ou insuffisantes, qui encrassent toujours notre connaissance du langage (Arts et littérature dans la société contemporaine (direction Pierre Abraham)  1935, page 5004) : 

Ø 2. Il en arrivait à déclamer contre le travail au Louvre, il se serait, disait-il, coupé le poignet, plutôt que d'y retourner gâter son oeil à une de ces copies, qui encrassent pour toujours la vision du monde où l'on vit.

ÉMILE ZOLA, L'Œuvre,  1886, page 43. 

—  Emploi pronominal. Synonymes : s'encroûter, se rouiller. Les ressorts de l'intelligence se développent, se compliquent, et par malheur aussi s'encrassent et se faussent (ÉLIE FAURE, L'Esprit des formes,  1927, page 89 ). 

Remarque : On rencontre dans la documentation, une attestation du participe présent encrassant employé comme adjectif. L'action encrassante des goudrons et des boues (DUPONT, Bois carburant, 1941, page 88). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 


Liens utiles