Databac

DRAMATISATION, substantif féminin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DRAMATISATION, substantif féminin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DRAMATISATION, substantif féminin.  

A.—  CRITIQUE.  vieux, emploi métaphorique.  Fait de mettre dans une forme propre au drame. La dramatisation de la vie, d'un conte. Les esquisses les plus impérieuses de Delacroix étaient encore des dramatisations; ce que Manet entreprend dans certaines toiles est une picturalisation du monde (ANDRÉ MALRAUX, Les Voix du silence,  1951, page 115) : 

Ø 1. Les caractères principaux de la maturité artistique de Beethoven (...) sont : l'importance et la dramatisation de l'idée musicale; l'organisation du développement.

JOSEPH DE MARLIAVE, Les Quatuors de Beethoven,  1925, page 60. 

B.—  Par extension, usuel.  Fait de présenter sous une forme dramatique, exagérément pathétique. Douleur sans dramatisation. Ce goût de la dramatisation devient un goût de l'horrible, du macabre, de l'anormal, du défendu (EMMANUEL MOUNIER, Traité du caractère,  1946, page 252) : 

Ø 2.... mon esprit mis en mouvement sur un sujet donné, il y a en lui un besoin brusque de foncer sur ce qu'il voit, besoin que je surveille au maximum, mais qui ne m'en donne pas moins fort à faire : ceci ayant pour résultat une tendance, chez moi quasi invincible, à la dramatisation spirituelle.

CHARLES DU BOS, Journal,  1923, page 310. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 


Liens utiles