Databac

DRAIN, substantif masculin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DRAIN, substantif masculin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DRAINAGE, substantif masculin.  

A.—  Domaines techniques. 

1. AGRICULTURE.  Opération d'assainissement d'un terrain trop humide à l'aide d'un ou de plusieurs drains; par métonymie système ainsi mis en place. Canal, fossé de drainage; eaux de drainage; drainage et irrigation. Il faut... assainir, égoutter le terrain au moyen du drainage qui aère le sol en même temps qu'il lui enlève son humidité surabondante (ALPHONSE DU BREUIL, Culture des arbres et arbrisseaux à fruits de table,  1876, page 25) : 

Ø 1.... je creuserai des tranchées d'écoulement, et je rendrai à ces champs la structure et le drainage anciens. Ces fossés présentent un autre intérêt encore à mes yeux. Continués par des saignées en éventail, aux endroits où la côte s'accuse, où je veux finir les emblavures et commencer les prés, ils arroseront mon herbe,...

JOSEPH DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison,  1925, page 161. 

2. MÉDECINE.  Fait de favoriser l'écoulement de suppurations au moyen d'un drain ou d'une mèche. Drainage du pus; drainage du rein. On peut être amené à faire un drainage chirurgical (DICTIONNAIRE ENCYCLOPÉDIQUE QUILLET. Médecine,  1965, page 151 ). 

B.—  Par métaphore ou au figuré.  Fait de rassembler, de concentrer des biens ou des personnes en un point donné. Drainage des capitaux. Une enquête sur l'aire de drainage du personnel des usines Berliet dans la plaine de l'Isère (Colloque national de géographie appliquée (STRASBOURG, 20-22 AVRIL 1961)  1962, page 81) : 

Ø 2. La concentration des choses de l'esprit à Paris commence dans les premières années du XIXe.  siècle. Un puissant drainage des forces intellectuelles de la France s'opérait. 

ERNEST RENAN, Feuilles détachées,  1892, page 93. 

Ø 3. Des deux millions trois-cent mille kilos (d'or) expédiés du Pérou à Séville et à Madrid, de ce drainage prodigieux, il ne devait rien rester.

PAUL MORAND, Air indien,  1932, page 171. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 

 

DRAIN, substantif masculin.  

A.—  Domaines techniques. 

1. AGRICULTURE.  Conduit (rigole, fossé garni de pierres, canalisation) établi dans un terrain humide pour recueillir et évacuer l'excédent d'eau. Drain de poterie : 

Ø Mal posés, trop à fleur du sol, ou trop étroits, les tuyaux des drains étaient vite envahi par les racines, par je ne sais quelles végétations souterraines, chevelure feutrée qui les bouchait.

ANDRÉ GIDE, Feuillets d'automne,  1949, page 1092. 

2. MÉDECINE.  Tube (en caoutchouc, métal ou verre) percé de trous et destiné à assurer l'évacuation des suppurations. Après avoir placé au fond de la plaie un drain, un tube de caoutchouc, pour l'écoulement du pus (ÉMILE ZOLA, La Débâcle,  1892, page 490 ). Les drains de caoutchouc qu'on lui a mis à sa blessure (JULES RENARD, Journal,  1904, pages 911-912 ). 

3. MARINE.  Tuyau collecteur utilisé pour la vidange des compartiments d'un navire. Les ordres à la machine s'étaient succédé : « Fermez les portes étanches. Fermez les soupapes des drains » (ÉDOUARD PEISSON, Parti de Liverpool,  1932, page 197 ). 

B.—  Par métaphore ou au figuré.  Ce qui assure l'écoulement des biens ou des personnes vers un point de concentration donné. Les docks, les bacs et l'Hudson Tunnel, tous ces drains latéraux qui soulagent Manhattan par des ponctions journalières d'un surplus de population (PAUL MORAND, New-York,  1930, page 99 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 19. 


 

DRAINE1, DRENNE, substantif féminin.  

ZOOLOGIE.  Variété de grive de grande taille. Ces sentiers avec leurs roches et leurs racines partis pour les coins perdus de la pie-grièche, de la draine, de la rousserole (HENRI POURRAT, Gaspard des Montagnes,  1922, page 77 ). Des draines (...) qui dormaient au chaud dans les racinages d'énormes blés sauvages (JEAN GIONO, Que ma joie demeure,  1935, page 350 ). 

Fréquence absolue littéraire Draine : 3. 

 

Forme dérivée du verbe \"drainer\"

 drainer

DRAINER, verbe transitif.  

A.—  [Correspond à drain A] 

1. AGRICULTURE.  

a) [Le sujet désigne une personne]  Débarrasser de son surplus d'eau (un terrain trop humide) au moyen d'un ou de plusieurs drains. Voir assécher exemple 2 : 

Ø 1.... Nos pères... ils avaient une autre habitude encore : celle de drainer, d'assécher admirablement leurs champs. Pour peu que le terrain fût en pente (...) à intervalles réguliers, ils pratiquaient une tranchée prolongée, faite d'une suite de fossés étroits et épaulés qui se déversaient les uns dans les autres, où les sillons de chaque côté dégorgaient leur eau.

JOSEPH DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison,  1925, page 160. 

—   [Par métonymie de l'objet]  Canaliser une eau. Les sources de l'oasis avaient été patiemment drainées (ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY, Citadelle,  1944, page 838 ). 

—  Par métaphore. En vain, tenant l'étendue dans le champ de ma vision, je la drainais de mes regards qui eussent voulu en ramener une femme (MARCEL PROUST, Du côté de chez Swann,  1913, page 158 ). 

b) [Le sujet désigne un drain]  Favoriser l'écoulement des eaux, les collecter. Le fossé mitoyen qui draine les eaux superflues de l'hiver, je l'ai approfondi, curé (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, La Naissance du jour,  1928, page 64) : 

Ø 2. Il suffirait de tout diriger selon la bonne pente, comme ces rigoles qui font ruisseau, qui font rivière et drainent le canton, changeant en une prairie ce qui eût été marécage.

HENRI POURRAT, Gaspard des montagnes,  1930, pages 196-197. 

—  Par extension.  Attirer à soi. Des graines lesquelles ont pouvoir de drainer la terre et de l'organiser en cèdre (ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY, Citadelle,  1944 page 849 ). 

Remarque : On rencontre dans la documentation drainé, ée, en emploi adjectival.  Qui a fait l'objet d'un drainage. Les prairies, admirablement drainées, étaient coupées par des lignes de saules creux (FRANCE, La Vie littéraire, tome 3, 1891, page 7). 

2. MEDECINE.  

a) [Le sujet désigne une personne]  Débarrasser (une plaie, un organe) de collections liquides. Les sujets dont on soigne et draine convenablement la vessie (DOCTEUR EUGÈNE APERT. Nouveau traité de médecine, fascicule 8, 1925, page 417 ). 

b) [Le sujet désigne un drain]  Favoriser l'écoulement de collections liquides. Sonde pour drainer la loge prostatique (Catalogue des instruments de chirurgie (Collin), 1935, page 307 ). 

B.—  Par métaphore ou au figuré.  [Correspond à drain B] 

1. Attirer, rassembler en ramenant à soi. Synonyme : canaliser. 

a) [L'objet désigne des choses]  Le commandement avait jeté un vaste coup de filet pour drainer indices, renseignements, précisions (JOSEPH DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison,  1925, page 233 ). 

—   [Par métaphore du sens A 1]  Un obscur travail draine toutes les forces de la vie pour alimenter la source de la conscience (MAURICE BLONDEL, L'Action, Essai d'une critique de la vie,  1893, page 105 ). 

—   Domaines économiques. [L'objet désigne des biens matériels]  Drainer les capitaux, l'épargne, les ressources, les richesses. On connaissait les sources de sa fortune, les mille canaux par lesquels son intelligence et son travail avaient drainé l'argent (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le Mannequin d'osier, 1897, page 233 ). 

b) [L'objet désigne des personnes ou des facultés morales, spirituelles]  Ce sont les énergies religieuses de l'âme que le communisme s'efforce de drainer au profit de son oeuvre propre et dont il a besoin pour subsister (JACQUES MARITAIN. Humanisme intégral, problèmes temporels et spirituels d'une nouvelle chrétienté,  1936, page 49 ). 

2. Drainer vers..  Rassembler pour diriger vers, favoriser l'écoulement de biens ou de personnes vers. Le roulage sur route a drainé la circulation vers les chemins de fer (PAUL VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine,  1921, page 239 ). Je regardais dans le miroir du bassin ce transatlantique bâti jadis pour drainer vers l'Amérique les émigrants italiens que la nouvelle politique de Rome voue à l'inaction (PAUL MORAND, Paris-Tombouctou,  1929, page 15 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 81. 


Liens utiles