Databac

DRAGONNE, substantif féminin.

Publié le 06/12/2021

Extrait du document

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : DRAGONNE, substantif féminin. . Ce document contient 0 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en : Dictionnaire

 

DRAGONNE, substantif féminin.  

Courroie attachée à la poignée d'un sabre, d'une épée, servant à assurer l'arme dans la main et à empêcher cette arme de tomber à terre. À la clarté de la lampe, des revolvers d'ordonnance, des sabres avec la dragonne à glands d'or, luisaient sur le mur (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Histoire comique,  1903, page 34 ). 

—  Par extension.  Lanière ou cordon fixé au manche d'un parapluie, d'une canne, à l'extrémité d'un bâton de ski, etc., pour mieux l'assurer dans la main. Une canne à dragonne de cuir lui pendait au poignet (MAXENCE VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu,  1936, page 78 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 

 

Forme dérivée du verbe \"dragonner\"

 dragonner

DRAGONNER, verbe transitif.  

Vieux.  Maltraiter (une personne, un pays) à la manière des dragonnades. On avait dragonné la Hollande, la Westphalie, le Rhin (Jules Michelet dans Grand Larousse de la langue française en six volumes). 

Remarque : La documentation atteste dragonnant, ante en emploi adjectival figuré. Harcelant, menaçant. Comme la plupart de ceux qui ont connu cette vie de hasard, il [Rastignac] attendait au dernier moment pour solder des créances sacrées aux yeux des bourgeois, comme faisait Mirabeau, qui ne payait son pain que quand il se présentait sous la forme dragonnante d'une lettre de change. Vers cette époque, Rastignac avait perdu son argent (Honoré de Balzac, Goriot, page 174). 

 

 

Liens utiles